Jason Moran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moran.

Jason Moran

Description de cette image, également commentée ci-après

Jason Moran en 2006

Informations générales
Naissance 21 janvier 1975 (39 ans)
Houston, Texas
Activité principale Pianiste
Genre musical Jazz
Instruments Piano
Site officiel www.jasonmoran.com

Jason Moran est un pianiste de jazz américain né le 21 janvier 1975 à Houston (Texas). Il a joué avec Steve Coleman, Greg Osby, Charles Lloyd, Lee Konitz ou encore Cassandra Wilson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jason Moran étudie le piano classique pendant sept ans, et s'oriente vers le jazz après avoir écouté un disque de Thelonious Monk. Il étudie à la High School for the Performing and Visual Arts (en) de Houston, puis, à partir de 1993, à la Manhattan School of Music de New York, où il suit la classe de Jaki Byard.

Après avoir joué aux côtés de David Murray et Greg Osby, il enregistre son premier disque, Soudtrack for Human Motion (1999), qui reçoit de très bonnes critiques[1].

En 2007 il crée In My Mind: Monk at Town Hall, 1959, performance multi-média autour du célèbre disque de Thelonious Monk. On y retrouve des extraits audio de conversations de Monk avec l'arrangeur Hall Overton. Un documentaire sur cette performance a été réalisé par Gary Hawkins[2].

Parmi ses nombreuses collaborations, on citera le remplacement furtif de Danilo Pérez dans le quartette de Wayne Shorter en 2005. Il a également beaucoup collaboré avec Charles Lloyd, en groupe ou en duo (Hagar's Song, 2013).

Son style est influencé par l'histoire du jazz (le stride de Fats Waller, la musique de Thelonious Monk, le Free jazz…), par la musique classique (Ravel, Brahms) mais également par la musique de Björk ou les beats hip-hop. Il se dit également influencé par la peinture de Jean-Michel Basquiat, d'Egon Schiele (le titre de son album Facing Left est le titre d'une peinture de Schiele) ou de Robert Rauschenberg[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader[modifier | modifier le code]

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec Greg Osby
  • 1997 : Further Ado (Blue Note)
  • 1997 : Friendly Fire (Blue Note), avec Joe Lovano
  • 1997 : Banned in New York (Blue Note)
  • 1997 : Zero (Blue Note)
  • 2001 : Symbols of Light (A Solution) (Blue Note)
  • 2002 : Inner Circle (Blue Note)
Avec Charles Lloyd
  • 2007 : Rabo de Nube (ECM)
  • 2010 : Mirror (ECM)
  • 2011 : Athens Concert (ECM)
  • 2013 : Hagar's Song (ECM)
Avec Jenny Scheinman
  • 2008 : Crossing the Field (Koch)
Avec Paul Motian
Avec Walter Smith III (en)
  • 2010 : III (Criss Cross)
Avec Ralph Alessi (en)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ludovic Florin, « Biographie de Jason Moran », sur cite-musique.fr,‎ janvier 2013 (consulté le 13 novembre 2013).
  2. a et b (en) « Biographie de Jason Moran », sur jasonmoran.com (consulté le 13 novembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]