Jarnac (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jarnac (homonymie).
Jarnac
jeu de société
Jarnac Lyon 01.JPG
Une partie de Jarnac à Lyon
{{{licence}}}
Auteur Émile Lombard
Éditeur BlackRock éditions
Date de 1re édition 1977
Autres éditeurs Habourdin
Parker
Couvat
ENJS, Européenne des Nouveaux Jeux de Savoir
Format grande boîte
Mécanisme anagramme
Joueur(s) 2 ou 2 équipes
Âge à partir de 10 ans
Durée annoncée 45 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui
JarnacTube.jpg
La première édition de Jarnac était en tube

Le Jarnac, ou initialement Jarnac!, est un jeu de lettres, créé par Émile Lombard. Le jeu oppose deux joueurs ou deux équipes et l'objectif est de compléter le premier sa propre grille par des anagrammes chaque fois plus longues.

L'invention de M. Lombard n'était plus disponible en boutique depuis plusieurs années. En février 2009, au Festival International des Jeux de Cannes, BlackRock Éditions se présente comme le nouvel éditeur du jeu. Cette version dispose de deux tablettes bordeaux en plastique rigide et se propose en six langues.

Matériel de jeu[modifier | modifier le code]

Chaque joueur utilise un tapis de jeu comportant 8 lignes de 9 cases. Un sac opaque contient 144 lettres ainsi distribuées : 14 A, 4 B, 7 C, 5 D, 19 E, 2 F, 4 G, 2 H, 11 I, 1 J, 1 K, 6 L, 5 M, 9 N, 8, O, 4 P, 1 Q, 10 R, 7 S, 9 T, 8 U, 2 V, 1 W, 1 X, 1 Y et 2 Z.

Déroulement de la partie[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Le premier joueur reçoit 6 lettres. Il cherche alors à composer un mot d'au moins 3 lettres qu'il place sur la première ligne de son tapis. S'il réussit, il peut tirer une lettre supplémentaire et, au choix, compléter son premier mot ou ouvrir la deuxième ligne. Il continue ainsi jusqu'à ne plus pouvoir modifier son tapis. Il donne alors le sac opaque à son adversaire qui y pioche à son tour 6 lettres et agit de même.

Tours suivants[modifier | modifier le code]

L'alternance de jeu se poursuit mais le joueur qui reçoit le sac opaque a le choix entre deux actions : tirer une nouvelle lettre ou échanger trois lettres non utilisées de son tapis.

Fin de partie[modifier | modifier le code]

Le jeu s'arrête quand l'un des joueurs a atteint la septième ligne de son tapis et ne trouve plus à compléter ses mots.

On établit alors le score de chacun en attribuant à chaque mot une valeur égale au carré de son nombre de lettres, donc au maximum 81 points pour un mot de 9 lettres.

Coup de Jarnac[modifier | modifier le code]

L'intérêt du jeu et la source de nombreux rebondissements est la possibilité offerte à l'adversaire de s'emparer d'un mot que le joueur n'aurait pas vu quand il passe la main. Il est convenu de déclarer « Jarnac ! » lors d'une telle phase de jeu.

Le « coup de Jarnac » fait référence à l'inattendue estocade portée au jarret lors du duel qui eut lieu entre Jarnac et La Chategneraie, le 10 juillet 1547, sous le règne d’Henri II.

Variantes[modifier | modifier le code]

Pascal Fritsch et Antonin Michel, deux champions de Scrabble, s'affrontent au Jarnac.
  • On peut rendre le jeu plus difficile en obligeant à chaque changement de créer un mot réellement nouveau, c'est-à-dire de racine différente. Ainsi, la série [ JOUE → JOUER → JOUERA ] serait-elle refusée, mais la série [ JOUA → AJOUR → JOUERA ] acceptée.
  • Certains adeptes refusent les verbes conjugués et n'autorisent l'ouverture de la ligne finale que s'il est impossible de compléter l'une des précédentes. Ces contraintes sont retenues lors des festivals de jeux : le classement s'établit au nombre de victoires, les écarts de points permettent de départager les ex-aequo.
  • On peut aussi jouer en équipe, par exemple à deux contre deux, ou un fort joueur contre deux plus faibles.
  • Une option consiste à accepter tous les mots mais à compter 100 points pour un mot de 9 lettres qui n'est ni un verbe conjugué ni un mot au féminin ou au pluriel.

Liens externes[modifier | modifier le code]