Jardins byzantins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les jardins byzantins sont un ensemble de styles de jardins développés sous l'empire romain d'Orient du IVe au XVe siècles. Après la prise de Constantinople par Mehmet II, la plupart des jardins byzantins semblent avoir été détruits (les anciens jardins ont très souvent été bâtis). La plupart des sources portent sur le Mesokepion (jardins du palais de Constantinople) et sur les jardins de la ville de Nicée.

Histoire et influences[modifier | modifier le code]

Les jardins byzantins sont très largement héritiers des jardins grecs, romains et perses de l'Antiquité, mais marqué par l'influence chrétienne (comme la plupart des arts byzantins). Avec les jardins perses sassanides, les jardins byzantins sont une des bases des jardins d'Islam, car la majorité du monde musulman méditerranéen est situé sur d'anciennes provinces byzantines (Bétique, Maurétanie, Égypte, Asie mineure), et les artistes byzantins ont très souvent été sollicités par les souverains musulmans.

Éléments caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tout comme les jardins romains, les jardins byzantins sont marqués par l'utilisation de mosaïques (voir Mosaïque byzantine) et par l'utilisation de bassins et jeux d'eau.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antony Robert Littlewood,Henry Maguire,Joachim Wolschke-Bulmahn "Byzantine garden culture" dumbarton oaks
  • Henry Maguire (Éd.), Byzantine Court Culture from 829 to 1204

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]