Jardin des Chartreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin des Chartreux
Image illustrative de l'article Jardin des Chartreux
Vue générale
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Lyon
Quartier Les Pentes de la Croix-Rousse (1er arr.)
Altitude 212 m
Superficie 1,03 ha
Caractéristiques
Création 1855
Type jardin public
Essences oranger des Osages, hêtre pleureur
Gestion
Ouverture au public Oui
Lien Internet Site officiel de la ville de Lyon
Localisation
Coordonnées 45° 46′ 07″ N 4° 49′ 15″ E / 45.7687, 4.820945° 46′ 07″ Nord 4° 49′ 15″ Est / 45.7687, 4.8209  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jardin des Chartreux

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Jardin des Chartreux

Le Jardin des Chartreux est un parc lyonnais d’environ un hectare[1]. Situé dans le 1er arrondissement de Lyon sur les Pentes de la Croix-Rousse, il est traversé par le passage Gonin, chemin piéton, qui relie le cours du Général Giraud, que le jardin longe entre la montée de la Muette et la place Rouville, au quai Saint-Vincent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jardin doit son nom à la première congrégation religieuse, des Chartreux[2], qui s’est installée en 1580 sur les pentes de la Croix-Rousse, alors terres agricoles. Son aménagement, réalisé entre 1855 et 1856[3], est contemporain des transformations que le quartier a subies entre 1848 et 1867. Créé sous l’impulsion du sénateur Vaïsse, il est l’œuvre d'un des frères Bühler qui conçurent peu après le parc de la Tête d'Or[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le jardin, soutenu par d’importants ouvrages, s’étage sur plusieurs niveaux qui accompagnent l’escarpement rocheux. La partie haute (altitude 212 mètres), la plus importante, offre un beau panorama sur un méandre de la Saône, la colline de Fourvière et le sud de la ville. En contrebas, on découvre le clos Saint-Benoît, dont la cour correspond au cloître d’un ancien couvent de bénédictines. Des monuments en hommage à des hommes de lettres lyonnais parsèment le jardin:

ainsi qu’une statue consacrée aux « peintres et sculpteurs lyonnais disparus ». Un pavillon édifié en 1860 est dédié depuis le 20 novembre 2010 à l’écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, mort à Lyon en 2003. Le jardin dispose d’une aire de jeux et accueille diverses manifestations (concerts, pique-nique de voisins…).

Accès[modifier | modifier le code]

Plusieurs transports en commun conduisent à proximité du jardin:

  • par le métro, ligne A, arrêt Terreaux,
  • par le bus 6, arrêt Jardin des Plantes,
  • par les bus 13 et 18, arrêt place Rouville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jardin-des-Chartreux-Clos-St-Benoit-69381-Lyon-Tourisme-et-Congres Parcs du Rhône
  2. Il subsiste à proximité l’impasse des Chartreux et l’église Saint-Bruno des Chartreux.
  3. Catherine Grandin-Maurin, Mireille Lemahieu et Louis-Michel Nourry, Parcs, jardins et paysages du Rhône, Lyon, CAUE du Rhône,‎ 6 juin 2009, 295 p. (ISBN 9782912533173)
  4. L'esprit d'un siècle: Lyon, 1800-1914, par Pierre Vaïsse, Renaud Donnedieu de Vabres (Fage, 2007)