Jardin botanique de Haute-Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin botanique de Haute-Bretagne
Image illustrative de l'article Jardin botanique de Haute-Bretagne
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Le Châtellier
Superficie 25 ha
Caractéristiques
Création XIXe siècle
Type Jardin botanique, jardin à l'anglaise et jardin à la française.
Essences Plus de 7 000 essences différentes.
Lieux d'intérêts Le château et les jardins thématiques
Gestion
Lien Internet Parc Botanique de Haute-Bretagne
Localisation
Coordonnées 48° 25′ 47″ N 1° 15′ 39″ O / 48.429841, -1.260714 ()48° 25′ 47″ Nord 1° 15′ 39″ Ouest / 48.429841, -1.260714 ()  

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Jardin botanique de Haute-Bretagne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jardin botanique de Haute-Bretagne


Le jardin botanique de Haute-Bretagne ou anciennement parc floral de Haute-Bretagne, est un parc privé ouvert au public d’une superficie de vingt-cinq hectares, situé en Ille-et-Vilaine, à dix kilomètres au nord de la cité médiévale de Fougères. Le parc fait partie du domaine de la Foltière au milieu duquel s’érige le château de la Foltière, achevé en 1847.

Situation[modifier | modifier le code]

Le jardin botanique de Haute-Bretagne se situe sur la commune du Châtellier, à dix kilomètres de Fougères entre Rennes et le Mont Saint-Michel, à proximité de l’autoroute des Estuaires A84.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jardin botanique de Haute-Bretagne est créé en 1847[1] autour du château de la Foltière. L’édifice est un ancien manoir qui fut le quartier général du Comte Joseph de Puisaye, lequel tenta de soulever les départements de l’Ouest pendant la Révolution française[2]. En 1820, le domaine de la Foltière est racheté par la famille Frontin des Buffards qui l’aménage en construisant l’actuel château et un parc romantique à l’anglaise [2].

Après avoir été abandonné une grande partie du XXe siècle, le domaine de la Foltière et son parc ont bénéficié d’une restauration à partir de 1995 sous l’impulsion de son nouveau propriétaire, Alain Jouno, qui a racheté le Domaine en 1994[3] . La restauration a permis la création de seize jardins thématiques liés à l’inspiration poétique, l’histoire des jardins ou les souvenirs de voyages. Depuis, huit jardins thématiques ont été dessinés, ce qui porte leur nombre au total à vingt-quatre jardins.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les jardins thématiques sont de styles français, anglais, botaniques ou contemporains. Chaque jardin manifeste sa propre ambiance et a été dessiné pour s’adapter à la topographie du domaine de la Foltière. L’environnement du parc est très vallonné et boisé et ses contours sont délimités par une barrière d’arbres.

Les vingt quatre jardins du jardin botanique sont regroupés autour de trois thèmes dominants[4] : les jardins de l’Arcadie, les jardins romantiques et les jardins du crépuscule.

Liste des jardins thématiques[modifier | modifier le code]

Le Château de la Foltière
Le jardin du Soleil levant
Le vallon des Poètes
Le jardin du Soleil levant
Le bosquet de bambous
Le jardin de la source bleue
Le jardin de l'Olympe
Le jardin secret

Les jardins de l’Arcadie[modifier | modifier le code]

Ils évoquent la genèse des jardins...

  • L’allée des perles blanches.
  • Le jardin des mille et une nuits
  • La cité antique
  • La cité de Knossos
  • Le bosquet de Bambous
  • Le jardin secret
  • L’allée des roses anciennes
  • Le jardin de Dionysos
  • Le jardin de l’Olympe
  • Le labyrinthe des Robinsons
  • Le jardin préhistorique

Les Jardins Romantiques[modifier | modifier le code]

Ils évoquent les premières plantations de la propriété ...

  • Le jardin du Soleil-Levant
  • Le bois décisif
  • Le jardin des parfums exotiques
  • La source bleue
  • L’antre des carnivores
  • Le jardin des quatre saisons
  • L’allée des roses modernes

Les Jardins du Crépuscule[modifier | modifier le code]

Ils évoquent le crépuscule d'une vie...

  • Le reposoir de l’harmonie du soir
  • Le jardin des nuits étoilées
  • Le jardin des rêveries d’un soir d’été
  • Le jardin de la lune rousse
  • Le jardin du soleil couchant
  • Le jardin du vieux chêne

Espèces végétales[modifier | modifier le code]

Le jardin botanique de Haute-Bretagne regroupe des milliers d’espèces végétales sur un domaine de vingt-cinq hectares. On y recense des arbres fruitiers, des plantes vivaces, des arbres remarquables, des arbres d’alignement. Plus de 7 000 taxons ont été recensés dans le parc. En mars, le climat est favorable à la floraison de certaines plantes comme les camélias, les magnolias campbellii, les daphnés ou les narcisses. En avril, ce sont les jacinthes des bois ou les azalées qui fleurissent à leur tour.

Une riche collection de plantes de terre acide est implantée. Particulièrement bien adaptée, cette collection comprend principalement rhododendrons, érables du Japon, camélias, embothriums, magnolias, kalmias, ou des hydrangeas.

Des espaces sont dédiés aux enfants, à l’image du parc préhistorique, du labyrinthe des Robinsons ou du grand pont suspendu.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Les allées ont été élaborées pour être accessibles aux enfants, aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux visiteurs en fauteuil roulant. Le parc est accrédité du label « Tourisme et Handicap » avec les mentions « Moteur, Mental et Auditif » pour les visiteurs seuls et les mentions « Moteur et mental » pour les groupes.

Label[modifier | modifier le code]

Le ministère de la Culture et de la Communication a décerné le label « jardins remarquables » au parc floral de Haute-Bretagne en 2005. Le ministère chargé du Tourisme a décerné le label « Qualité Tourisme » en 2011.

Renommée[modifier | modifier le code]

  • Selon le livre « Voyager pratique », Guide Michelin, le jardin botanique de Haute-Bretagne est « l’un des plus beaux parc paysagers de France » et le Guide vert… « 16 jardins aux noms évocateurs offrent une palette inépuisable d'ambiances, de couleurs et de parfums… »[5].
  • Le « Guide du patrimoine botanique en France », Thesaurus écrit par J.P. Demoly et F. Picard édité par Actes Sud souligne que le Parc Botanique de Haute Bretagne est … « une des plus grandes réussites paysagères de notre époque ».
  • Voici un extrait du livre de Béatrice Pichon-Clarisse « Merveilleux jardins de l'Atlantique » à propos du Parc Botanique de Haute Bretagne : « Un parcours enchanté, poétique, ludique et insolite... »
  • Le guide « La France des jardins » du Petit Futé évoque un « un parc de rêve », où « la diversité des plantes, des fleurs, des points de vue, offre au visiteur une promenade de charme éternellement dépaysante ». Voici son avis  : « Une ivresse olfactive, un tourbillon visuel, une orgie de senteurs et de couleurs vous tend les bras dans ce parc aux allures d'Alice au Pays des Merveilles. C'est en effet un monde où les enfants sont rois. Ils ont à leur disposition une aire de jeux qui se mérite en traversant les dédales du labyrinthe. 24 jardins botaniques forment ce parc très prisé par les touristes de la région... »
  • Selon le Guide du Routard : « La couleur est le maître-mot du parc botanique de Haute Bretagne. Dans ce superbe parc, qui existe depuis le XIXe siècle, on a reconstitué une vingtaine de jardins élégants et très fleuris. Véritable invitation à la promenade et à la méditation, le parc floral sollicite tous nos sens... »
Château de la Foltière
Le jardin de la Source bleue

Liens externes[modifier | modifier le code]




Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parc floral de Haute-Bretagne site de Tourisme Haute-Bretagne
  2. a et b PARC FLORAL DE HAUTE BRETAGNE (25 ha) site du Comité des parcs et jardins de France
  3. Château de la Foltière site de Châteaux en France
  4. Les jardins botaniques site du Parc botanique de Haute-Bretagne
  5. 5 chambres d’hôtes au château spacieuses et confortables site du Parc botanique de Haute-Bretagne

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :