Jardin botanique d'Erevan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin botanique d'Erevan
Image illustrative de l'article Jardin botanique d'Erevan
Entrée du jardin botanique d'Erevan.
Géographie
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Commune Erevan
Quartier Nor Nork
Superficie 80 ha
Caractéristiques
Création 1935
Type Jardin botanique
Gestion
Propriétaire Institut de botanique, Académie nationale des sciences de la République d'Arménie
Ouverture au public Oui
Localisation
Coordonnées 40° 12′ 39″ N 44° 33′ 25″ E / 40.21083, 44.557064 ()40° 12′ 39″ Nord 44° 33′ 25″ Est / 40.21083, 44.557064 ()  

Géolocalisation sur la carte : Erevan

(Voir situation sur carte : Erevan)
Jardin botanique d'Erevan

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Jardin botanique d'Erevan

Le jardin botanique d'Erevan est un jardin botanique situé à Erevan, la capitale de l'Arménie. Fondé en 1935, il relève de l'Institut de botanique de l'Académie nationale des sciences de la République d'Arménie et s'étend sur 80 hectares.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Le jardin botanique est situé au nord-est d'Erevan, dans le district de Nor Nork, à 1 143 mètres d'altitude ; faisant face au Waterworld local, il s'étend sur 80 hectares[1].

Il dispose de deux antennes régionales, le jardin botanique de Sevan (marz de Gegharkunik) et le jardin botanique de Vanadzor (marz de Lorri)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jardin botanique d'Erevan est créé à l'époque soviétique, en 1935[2], et est placé ultérieurement sous la supervision de l'Institut de botanique de l'Académie arménienne des sciences[3]. Après l'indépendance, le financement public s'est tari et il ne survit qu'en raison des efforts de ses employés[1].

Collections[modifier | modifier le code]

Le jardin comprend un arboretum et un herbarium ; parmi ses collections, on retrouve en particulier : Syringa, Clematis, Sorbus, Philadelphus, divers conifères, ainsi que des représentants de la flore locale[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Rick Ney, « Yerevan », Tour Armenia, sur ArmeniaNow.com,‎ 2007 (consulté le 21 mai 2010), p. 7.
  2. a, b et c (en) « Yerevan Botanic Garden », sur Botanic Gardens Conservation International (consulté le 21 mai 2010).
  3. (en) « Institute of Botany », sur Académie nationale des sciences de la République d'Arménie (consulté le 21 mai 2010).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :