Jardin Georges-Duhamel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin Georges-Duhamel
Image illustrative de l'article Jardin Georges-Duhamel
Vue du jardin et de la tonnelle
Géographie
Pays France
Commune 13e arrondissement de Paris
Quartier Gare
Superficie 3 040 m²
Caractéristiques
Création 1998
Localisation
Coordonnées 48° 49′ 56″ N 2° 22′ 42″ E / 48.8321534, 2.378341648° 49′ 56″ Nord 2° 22′ 42″ Est / 48.8321534, 2.3783416  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin Georges-Duhamel

Le jardin Georges-Duhamel est un espace vert du 13e arrondissement de Paris, en France. Il est accessible par la rue Jean-Anouilh ainsi qu'au no 5 rue Choderlos-de-Laclos.

Historique[modifier | modifier le code]

Le jardin est créé en 1998 par le paysagiste Paul Brichet[1] au sein d'un ensemble d'immeubles construits par l'architecte Francis Soler lors du réaménagement de la ZAC Tolbiac[2]. En raison de sa proximité avec la Bibliothèque François-Mitterrand, il prend le nom de l'écrivain français Georges Duhamel, auteur notamment célèbre pour sa Chronique des Pasquier[3], qui naquit dans cet arrondissement, près de la place d'Italie.

Lors de la « Nuit blanche 2012 », le jardin a accueilli une installation d'art contemporain du plasticien français Sébastien Preschoux intitulé « M-VS-M-NB-MMXII » et composée de fils et de lumières[4].

Équipements[modifier | modifier le code]

Le jardin, qui descend en pente douce vers la Seine et le quai François-Mauriac[5], présente une importante pelouse centrale accessible qui s'étend sur 840 m2, entouré d'une pergola aux essences variées, d'érables, de bouleaux et un espace de jeux pour enfants sur 300 m2[6].


Accès[modifier | modifier le code]

Le jardin est accessible à proximité par la ligne (M)(14) à la station Bibliothèque François-Mitterrand ainsi que par la ligne de bus RATP 62.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jardin Georges-Duhamel sur le site de la mairie de Paris
  2. (en) The Architecture of Paris: An Architectural Guide, Andrew Ayers, éditions Axel Menges, 2004, (ISBN 9783930698967), p.204.
  3. Georges Duhamel, qui était un botaniste amateur éclairé, écrivit dans la Chronique des Pasquier un volume intitulé Le Jardin des bêtes sauvages en 1934 faisant référence au Jardin des plantes de Paris mais aussi un essai intitulé Fables de mon jardin en 1936. Son nom donné à cet espace vert est potentiellement un hommage à cela.[réf. nécessaire]
  4. Une Nuit blanche au fil de l'eau par Dominique Poiret dans Libération du 6 octobre 2012.
  5. Georges Duhamel et François Mauriac ont été pendant plus de 30 ans de proches amis.
  6. Jardin Georges-Duhamel sur www.evous.fr le 5 juin 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :