Jaque Fourie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jaque Fourie

Description de l'image  Jaque Fourie against Samoa.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 4 mars 1983 (1983-03-04) (31 ans)
à Carletonville (Afrique du Sud)
Taille 1,9 m (6 3)
Position centre, arrière
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2003-2010
2003-2010
2010-2011
2010-2011
2011-2012
2012-
Golden Lions
Lions
Western Province
Stormers
Sanyo Wild Knights
Kobelco Steelers
? (?)
68 (132)[1]
3 (0)[1]
30 (60)[1]
12 (55)
12 (65)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2003- Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 72 (165)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 24 août 2012.

Jaque Fourie, né le 4 mars 1983 à Carletonville (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV sud-africain qui joue avec l'équipe d'Afrique du Sud. Il évolue principalement au poste de centre mais aussi parfois comme ailier et arrière.

Considéré comme l'un des meilleurs centres du monde[2],[3], Jaque Fourie a fait partie de l'équipe d'Afrique du Sud qui a remporté la Coupe du monde de rugby à XV 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jaque Fourie fait ses débuts en Currie Cup avec la province des Golden Lions en 2001. En 2002, il est retenu pour disputer le Super 12 avec la franchise des Lions. Il va faire la plus grande partie de sa carrière au sein de ces provinces avant de rejoindre la Western Province et la franchise des Stormers en 2010.

Jaque Fourie effectue son premier test match avec les Springboks le 11 octobre 2003 à l’occasion d’un match de la Coupe du monde de rugby 2003 contre l'équipe d'Uruguay pour une victoire 72 à 6. Dès son premier match, il marque un essai puis récidive lors de son second match (contre la Géorgie et lors de son troisième match (contre les Samoa), toujours durant la Coupe du Monde. Souvent appelé à différents postes, il s'établit définitivement et durablement comme second centre à partir de juillet 2005. Il est associé à Jean de Villiers avec qui il forme l'une des meilleures associations de centres du monde[4],[5]. Cette association est celle qui a été le plus souvent utilisée dans l'histoire des Springboks puisque les deux joueurs ont évolué ensemble à 25 reprises au centre.

C'est néanmoins sans son compatriote que Jaque Fourie remporte la Coupe du monde 2007 avec l'équipe d'Afrique du Sud. Jean de Villiers, s'étant blessé dès le premier match du tournoi, Jaque Fourie est associé à François Steyn. Il dispute six matchs et inscrit quatre essais. Blessé en 2008, il revient et remporte le Tri-nations 2009. Lors de ce tournoi, il est suspendu quatre semaines pour un plaquage dangereux sur le Néo-Zélandais Ma'a Nonu[6]. En 2010, il est de nouveau suspendu quatre semaines pour un plaquage dangereux cette fois, sur l'Australien Richard Brown[7],[6].

En 2009, il s'illustre en marquant ce qui sera considéré comme l'"essai de l'année" par l'IRB, lors d'un match contre les Lions britanniques[8]. En 2011, il est de nouveau rappelé pour disputer la Coupe du monde 2011.

Jaque Fourie est particulièrement réputé pour ses capacités d'accélération, sa présence physique[3] et ses qualités de finisseur: il est le centre qui a inscrit le plus d'essais dans l'histoire des Springboks avec 24 essais. Il est aussi à l'heure actuelle le troisième meilleur marqueur d'essais en sélection avec 32 essais, derrière Bryan Habana (46) et Joost van der Westhuizen (38).

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Fourie Jaque », sur www.itsrugby.fr (consulté le 10 juillet 2011)
  2. Sylvain Labbe, « Clermont, le coup Fourie… », sur www.sports.fr,‎ 24 juillet 2009 (consulté le 24 août 2012)
  3. a et b (en) « Jaque Fourie » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.unionsportsgroup.com. Consulté le 24 août 2012
  4. (en) Gallo, « Keeping your wits », sur photos.mg.co.za,‎ 2011 (consulté le 24 août 2012)
  5. Gallo, « Formidable », sur photos.mg.co.za,‎ 2011 (consulté le 24 août 2012)
  6. a et b (en) « Jaque Fourie », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 24 août 2012)
  7. (en) Gavin Mairs, « Tri-Nations 2010: Pressure mounts on Springboks as Jaque Fourie is banned », sur www.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph,‎ 25 juillet 2010 (consulté le 24 août 2012)
  8. (en) « Jaque Fourie wins IRPA Try of the Year 2009 », sur www.irb.com, IRB,‎ 7 mars 2010 (consulté le 24 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :