Jappix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jappix
Image illustrative de l'article Jappix
Logo

Canal Social de Jappix 0.6 « Lumo »
Canal Social de Jappix 0.6 « Lumo »

Développeur Valérian Saliou, Julien Barrier
Première version
Dernière version « Nemesis Alpha 1 » (0.9.1) () [+/-]
Version avancée « Nemesis » Alpha 1 (0.9.1) [+/-]
Écrit en JavaScript, PHP, HTML 5
Environnements Multiplate-forme
Langues Multilingue
Type Messagerie instantanée
Licence AGPL
Site web jappix.org

Jappix est un client XMPP libre, basé sur une architecture totalement décentralisée pour son service officiel. Le client est développé grâce aux bibliothèques JavaScript JSJaC et jQuery ainsi que le moteur PHP, avec l'utilisation de HTML 5. Ceci lui permet d'être utilisé dans tout navigateur web moderne.

Le client supporte certaines fonctionnalités avancées que permet le protocole XMPP, telles que l'administration d'un MUC (Multi-User Chat) avec récupération de la structure d'un formulaire. Cependant, Jappix exploite aussi les possibilités les plus basiques de XMPP.

Jappix est un projet géré par l’association PostPro[1]. Au mois d', la plate-forme officielle jappix.com était utilisée par 8 000 personnes et le projet comptait 15 000 téléchargements[2].

Le , une scission officielle a été annoncée entre le projet Jappix et sa plate-forme officielle jappix.com[3] : si la gestion du projet reste dans les mains de l'association PostPro, le service officiel a été légué à Valérian Saliou, fondateur de Jappix qui a visiblement confié sa gestion à l'entreprise FrenchTouch.

Le client du site jappix.com ne permettant plus de se connecter à d'autres serveurs XMPP que jappix.com, vous pouvez trouver ici une liste de clients hébergés ailleurs parmi lesquels certains n'ont pas ce blocage : http://jappix.net/

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Jappix propose, entre autres, les fonctionnalités suivantes :

Roster 
gestion des contacts du roster
Boîte de réception 
messagerie permettant la lecture, la composition et l'archivage de messages simples XMPP
vCard 
édition de son profil utilisateur (informations, avatar)
PEP 
publication et réception d'évènements personnels, tels que l'humeur, l'activité, la musique écoutée et la position géographique
Microblog 
publication et réception d'un flux d'actualités sociales, avec fichiers joints
Commentaires 
publications de commentaires sur les entrées du microblog et sur les fichiers joints
Discovery 
découverte des services d'un serveur XMPP et envoi de formulaires
Private 
gestion des salons de discussion favoris et recherche
Directory 
recherche d'utilisateurs dans un annuaire
MUC 
gestion, en plus des chats privés, des salons de discussion (avec un mode anonyme)
Social Inbox 
 gestion des notifications lors d’une réponse sur une entrée du microblog

Historique[modifier | modifier le code]

Chaque version de Jappix adopte un nom de code spécifique :

  • 24 avril 2010 : 0.1 « Genesis »: Première version publique de Jappix
  • 18 septembre 2010 : 0.2 « Lidar »: Premières fonctionnalités sociales: Microblog et Jappix Mobile
  • 22 décembre 2010 : 0.3 « Prism »: Approfondissement des fonctionnalités sociales et Jappix mini
  • 20 mars 2011 : 0.4 « Lupo »: Optimisation de la compatibilité entre les navigateurs
  • 3 avril 2011 : 0.5 « Ribelo »: Version intégrant les commentaires sur le microblog
  • 3 mai 2011 : 0.6 « Lumo »: version intégrant les commentaires sur les fichiers du microblog et la géolocalisation avancée
  • 24 juin 2011 : 0.7 « Stelo »: version intégrant les notifications et un nouveau design
  • 28 août 2011 : 0.8 « Suno »: version intégrant le transfert de fichiers, une meilleure interface mobile et un gestionnaire plus complet
  • 16 janvier 2012 : 0.9 « Spaco »: version intégrant Jappix Me, correction de bogues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nos projets sur le site de l'association
  2. Au revoir vanaryon ! sur le blog de Julien Barrier
  3. Jappix, on arrête pas le progrès ! sur le blog de Julien Barrier

Liens externes[modifier | modifier le code]