Janet Rowley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Janet Rowley à une réception de la Maison-Blanche en août 2009.

Janet Davison Rowley, née le 5 avril 1925 à New York et morte le 17 décembre 2013[1] à Chicago, est une généticienne américaine. C'est la première scientifique à avoir démontré que la translocation chromosomique provoque la leucémie et d'autres cancers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a été professeur à l'université de Chicago.

En 1998, elle reçoit le Prix Albert-Lasker[2]. En 2012, elle reçoit le prix japonais[3].

Souces[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. (en) The University of Chicago Medicine, « 1998 Lasker Award to Janet Rowley : Janet Rowley, MD, wins coveted Lasker Award for 1998 », The University of Chicago Medicine,‎ 20 septembre 1998 (consulté le 28 janvier 2012)
  3. (en) Bob Brown, « 2012 Japan Prize honors cancer fighters, magnet man : 3 American medical experts, Japanese inventor honored with major award », Network World,‎ 25 janvier 2012 (lire en ligne)