Jane McCrea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Détail de La Mort de Jane McCrea, tableau de John Vanderlyn peint en 1804.

Jane McCrea (parfois orthographié McCrae ou MacCrae, née le 1752 – morte le 27 juillet 1777, était une jeune femme qui aurait été tuée par des Amérindiens associés à l'armée britannique du général John Burgoyne durant la Guerre d'indépendance américaine. Elle était fiancée à un loyaliste servant dans les troupes de Burgoyne. Sa mort suscita l'indignation et déclencha une augmentation du nombre de recrutement dans les rangs des patriots.

La propagande qui suivit accentua grandement sa beauté ; et le fait qu'elle avait été associée aux Loyalistes (même si sa famille servait surtout la cause patriote) porta un coup aux déclarations des Britanniques, qui disaient pouvoir protéger les Loyalistes. L'incapacité de Burgoyne à punir les assassins présumés sapa également l'assertion des Britanniques qui les présentait comme plus civilisés dans leur conduite de la guerre. Cette propagande contribua au succès du recrutement des Patriots dans l'État de New York pendant plusieurs années. Le fiancé de McCrea, touché par l'affaire, ne se serait jamais marié. L'histoire de la vie et de la mort de cette jeune femme entra dans le folklore américain et fut utilisée plus tard par James Fenimore Cooper dans Le Dernier des Mohicans.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]