Jane Langton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langton.

Jane Langton

Nom de naissance Jane Gillson
Activités Romancière, illustratrice
Naissance 30 décembre 1922 (91 ans)
Boston, Massachusetts Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, littérature d’enfance et de jeunesse, roman

Jane Langton, née Gillson, le 30 décembre 1922 à Boston, Massachusetts, est une illustratrice et romancière américaine, auteur de roman policier et d'ouvrages de littérature d’enfance et de jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures en astronomie amorcées en 1940 au Wellesley College et poursuivies de 1942 à 1945 à l’Université du Michigan, elle obtient ses premiers diplômes et enchaîne avec des études en histoire de l’art dans le même établissement et au Radcliffe College. Elle épouse en 1943, William Langton (mort en 1997), dont elle aura trois fils. En 1955, elle travaille brièvement pour une station de télévision locale de Boston.

Elle commence sa carrière littéraire en 1961 avec un roman de littérature d’enfance et de jeunesse, The Majesty of Grace, qui raconte le récit d’une petite fille de la Grande Dépression qui se convainc qu’elle sera un jour reine d’Angleterre. Suivront de nombreux ouvrages pour la jeunesse, parfois illustrés par l’auteur elle-même, dont une série consacrée aux chroniques de la famille Hall.

En 1964, Jane Langton se lance dans le roman policier avec une série consacrée aux enquêtes du séduisant Homer Kelly, un ancien avocat et lieutenant de police, devenu professeur de l’Université de Harvard, qui se transforme à ses heures en détective privé.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série policière Homer Kelly[modifier | modifier le code]

  • The Transcendental Murder ou The Minuteman Murder (1964)
  • Dark Nantucket Noon (1975)
  • The Memorial Hall Murder (1978)
  • Natural Enemy (1982)
  • Emily Dickinson Is Dead (1984)
    Publié en français sous le titre Le poète meurt toujours deux fois, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 2037, 1991
  • Good and Dead (1986)
  • Murder at the Gardner (1988)
  • The Dante Game (1991)
  • God in Concord (1992)
  • Divine Inspiration (1993)
  • The Shortest Day: Murder at the Revels (1995)
  • Dead as a Dodo (1996)
  • The Face on the Wall (1998)
  • The Thief of Venice (1999)
  • Murder at Monticello (2001)
  • The Escher Twist (2002)
  • The Deserter: Murder at Gettysburg (2003)
  • Steeplechase (2005)

Série jeunesse Les Chroniques de la famille Hall[modifier | modifier le code]

  • The Diamond in the Window (1962)
  • The Swing in the Summerhouse (1967)
  • The Astonishing Stereoscope (1971)
  • The Fledgling (1980)
  • The Fragile Flag (1984)
  • The Time Bike (2000)
  • The Mysterious Circus (2005)
  • The Dragon Tree (2008)

Série Grace Jones[modifier | modifier le code]

  • The Majesty of Grace ou Her Majesty Grace Jones (1961)
  • The Boyhood of Grace Jones (1972)

Autres romans et ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Paper Chains (1977)
  • The Hedgehog Boy: a Latvian Folktale (1985)
  • Salt: from a Russian Folktale (1992)
  • The String of Pearls (1994)
  • Saint Francis and the Wolf (2007)

Référence[modifier | modifier le code]

  • (en) John M. Reilly (Ed.), Twentieth-century crime and mystery writers, New York, St. Martin's Press, coll. « Twentieth-century writers of the English language »,‎ 1982 (réimpr. 1991), 2e éd., 1568 p. (ISBN 978-0-312-82417-4, OCLC 6688156), p. 549-550.

Liens externes[modifier | modifier le code]