Jane Bowles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jane Bowles

Nom de naissance Jane Auer
Activités écrivaine
Naissance
New York
Décès
Malaga
Langue d'écriture anglais
Genres Théâtre, nouvelle, roman
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bowles.

Jane Bowles, née Auer est une écrivaine américaine née à New York le 22 février 1917 et morte le 4 mai 1973.

Alors qu'elle vit avec sa mère à New York (son père est mort en 1930), elle contracte une tuberculose qui l'oblige à se soigner dans un sanatorium en Suisse où elle se découvre une passion pour la littérature et une attirance sexuelle pour les femmes. En 1938, elle se marie avec Paul Bowles. Le couple voyage en Amérique centrale, puis à Paris mais leur relation devient vite platonique, chacun préférant des partenaires différents. C'est à cette occasion que Jane Bowles entame une liaison avec Helvetia Perkins.

En 1943, parait son premier et unique roman Deux Dames sérieuses, froidement accueilli par la critique. Les Bowles partent s'installer à Tanger où Paul écrit Un thé au Sahara. Jane s'éprend d'une jeune paysanne marocaine et continue d'écrire des nouvelles et une pièce de théâtre, Sa Maison d'été, qui sera montée à Broadway en 1953 mais recevra un accueil mitigé malgré le soutien de Tennessee Williams et Truman Capote. En 1957 elle est victime d'une attaque cérébrale qui l'empêche de continuer à écrire. Elle sombre dans l'alcoolisme et meurt dans une clinique de Malaga en 1973.

En 1978, en France les Éditions du Nouveau Commerce ont publié Stèle de Jane Bowles, nouvelles de Jane Bowles traduites, présentées et préfacées par Michèle Causse qui a également écrit une pièce de théâtre sur Jane Bowles : A quelle heure est la levée dans le désert ? (Éditions Trois, Collection Topaze, Laval, 1989).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • The Authorized Paul Bowles Web Site, Site officiel de Jane Bowles et Paul Bowles, avec biographies, bibliographies, galeries des photographies, musique, créé par ses héritiers.