Jan Tyranowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Tyranowski
Serviteur de Dieu
Naissance 9 février 1900
Cracovie
Décès 15 mars 1947  (47 ans)
Cracovie

Jan Tyranowski (1900-1947) était un laïc catholique polonais du XXe siècle, élève de la spiritualité des carmes déchaux, et véritable pilier de la formation spirituelle de jeunes, dont Karol Wojtyla, devenu le grand pape Jean-Paul II. Il était aussi le leader de la jeunesse chrétienne de l'université de Cracovie et de la paroisse Saint-Stanislas-Kosta, dans les années 1940. Son procès en béatification est en cours.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan est né le 9 février 1900 en Pologne. Il grandit dans un contexte religieux. Il suit une formation d'expert-comptable, mais devient tailleur.

Jan était très pieux. Il passait de longues heures le matin à méditer et faisait de long temps de prières durant la journée. De plus, il était très investi dans sa paroisse Saint-Stanislas-Kosta de Cracovie. Dans les années 1940, en pleine Seconde Guerre mondiale, il essayait le plus possible de remplacer les prêtres Salésiens déportés. Il organise des réunions d'une association, le « Rosaire vivant », où de nombreux jeunes participent, dont Karol Wojtyla, le futur pape Jean-Paul II. Les jeunes trouvent en lui une véritable porte qui mène à la sainteté. Jan leur fait aussi découvrir les écrits des saints Jean de la Croix et Thérèse d'Avila, car il aimait beaucoup la spiritualité des carmes déchaux. Il leur fait lire aussi des écrits de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et de sainte Thérèse de Lisieux.

Dans le film Karol, l'homme qui devint Pape, on voit comment Jan Tyranowski explique à Karol Wojtyla que l'on n'éliminera pas les nazis par les armes, mais par l'amour, car le mal se détruit de lui-même. Devenu pape, Jean-Paul II se souviendra de cet enseignement dans son combat contre le communisme.

Jan Tyranowski meurt le 15 mars 1947 à Cracovie. Il est enterré dans l'église Saint-Stanislas-Kosta, tenue par les Salésiens à Cracovie, dans le quartier de Debniki.

Procès en béatification[modifier | modifier le code]

Le pape Jean-Paul II, qui fut l'un des ses fils spirituels, a écrit sur Jan Tyranowski. Il disait aussi de lui qu'il était l'un de ces saints, caché au milieu des autres.

Le procès en béatification de Jan Tyranowski a été ouvert le 19 novembre 2007 par le postulateur général des Salésiens, le Père Enrico dal Covolo, et par l'archevêque de Cracovie, Monseigneur Stanislas Dziwisz. Depuis, Jan Tyranowski a, pour l'Église catholique, le titre officiel de serviteur de Dieu.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]