Jan Peumans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Peumans

Jan Peter Ch. Peumans, né à Maastricht, le 6 janvier 1951 est un homme politique belge flamand de la province du Limbourg pour le parti N-VA.

Il est sociologue de formation.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • 1982 - 1994 : échevin à Riemst
  • 1985 - 1987 : conseiller provincial au Limbourg
  • 1991 - 2004 : membre du conseil provincial du Limbourg
  • 1995 - 2006 : bourgmestre de Riemst
  • 2007 -  : échevin à Riemst
  • 2004 -  : député flamand
    • 2009 -  : président du parlement de la communauté flamande
    • 2014-  : sénateur de communauté
    • 2007 -  : chef de groupe N-VA au Parlement flamand
  • 2008 -  : vice-président de la N-VA

Événements et controverses[modifier | modifier le code]

En juillet 2004, il s'oppose, en tant que bourgmestre de Riemst, à l'allongement de la piste de l'Aéroport de Liège-Bierset[1].

Jan Peumans traite, dans le magazine flamand "Humo" daté du 15 décembre 2009, les résistants de « crapules de rue ». Un an plus tôt, dans Het Laatste Nieuws, il utilise les termes « assassins » et « lâches »[réf. nécessaire]. Le 6 février 2010, dans Le Soir, il traite de « lâches » les résistants qui ont tué son oncle, un collaborateur membre du VNV[2].

Victime d'une agression à Visé le 12 septembre 2010[3], l'auteur présumé dément formellement[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [1] - La Libre Belgique, 12 juillet 2004
  2. Jan Peumans : « Si je pouvais, je renaîtrais Wallon » - Le Soir, 6 février 2010
  3. Jan Peumans (N-VA) se fait agresser en Wallonie - Le Soir, 16 septembre 2010
  4. [2] - RTBF Info, 16 septembre 2010

Sur les autres projets Wikimedia :