Jan Klemens Branicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Branicki.


Jan Klemens Branicki
Jan Klemens Branicki
Jan Klemens Branicki

Biographie
Dynastie Branicki
Naissance 21 septembre 1689
Tykocin Drapeau de la Pologne Pologne
Décès 9 octobre 1771 (à 82 ans)
Białystok Drapeau de la Pologne Pologne
Père Stefan Mikołaj Branicki
Mère Katarzyna Scholastyka née Sapieha

POL COA Gryf.svg

Jan Klemens Branicki de Gryf (ou Jean-Clément de Branicki) (1689-1771), Hetman polonais, castellan de Cracovie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé sa jeunesse en France où il servit dans les mousquetaires, il se mit à la tête d'une confédération formée contre Auguste II de Pologne pour obtenir le renvoi des troupes saxonnes. Atteignant son but (1717), il devint grand général de la Pologne sous Auguste III. Formant la coalition de Grodno contre l'influence russe, avec les Radziwill, il s'appura sur la France par la médiation de l'ambassadeur de Varsovie De Broglie. Porté au trône par le parti national qu'appuyait la France, après la mort d'Auguste, le parti russe ayant repris le dessus, il fut banni et dépouillé de ses biens (1764). Il se retira alors en Hongrie puis revint dans son pays à l’avènement de Stanisław Poniatowski après avoir obtenu de ne pas être inquiété. Il s'occupa alors d'embellir sa résidence de Białystok, surnommée le Versailles de la Pologne[1].

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch.Delagrave, 1876, p. 38

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :