Jan Křesadlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Křesadlo

Jan Křesadlo était le pseudonyme primaire utilisé par Václav Jaroslav Karel Pinkava (né le à Prague, décédé le à Colchester), psychologue tchèque qui a été aussi nouvelliste et poète.

Anti-communiste, Pinkava s'est expatrié en Royaume-Uni avec sa femme et ses quatre enfants suite au Printemps de Prague - l'invasion par les armées du pacte de Varsovie menées par l'armée rouge. Il travaillait comme psychologue jusqu'à sa retraite anticipée en 1982, quand il est devenu écrivain à plein temps. Sa première nouvelle "Mrchopěvci" (GraveLarks en anglais, ChantresCharognes en français) a été publiée par la maison d'édition des émigrés de Josef Škvorecký "68 Publishers". Pinkava a reçu le prix d'Egon Hostovský pour cette nouvelle en 1984.

Il a choisi son pseudonyme (qui signifie fusil, rugueux) en partie parce que ce dernier contient le son singulier ř; de même, il se plaisait à créer plusieurs autres pseudonymes comme Jake Rolands (une anagramme), J. K. Klement (selon son grand-père, pour les traductions en anglais), Juraj Hron (pour ses écritures slovaque-morave), Ferdinand Lučovický z Lučovic a na Suchým dole (pour sa musique), Kamil Troud (pour ses illustrations) etc.

Pinkava était aussi intéressé par la musique de chœur, en composant une Messe Glagolitique. De même il a travaillé dans le domaine de la logique mathématique, en découvrant l'algèbre de logiques multi-valuées qui porte son nom.

Comme polymathe et polyglotte, Pinkava prenait plaisir à se poser des buts délicats, comme la traduction d'une série de sonnets sur Prague de Jaroslav Seifert, 'Anneau de sonnets'. Il a publié une collection de ses propres poèmes en sept langues. Vraisemblablement sa plus choquante création est la Astronautilía-Hvězdoplavba, une science-fiction de 6575 lignes poésie épique, une odyssée en grec ancien, avec sa traduction parallèle en tchèque. Cet œuvre a été publié peu après sa mort en édition limitée.

Au moment de la création de cet article il n'y avait pas de traduction de ses œuvres en français.

Il est le père du réalisateur Jan Pinkava qui a reçu un Oscar pour Geri's Game en 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]