Jan Julius Lodewijk Duyvendak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
J.J.L. Duyvendak
La nébuleuse du Crabe en 1959, reste de l'étoile invitée de 1054
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duyvendak.

Jan Julius Lodewijk Duyvendak (né le 28 juin 1889 à Harlingen, mort le 9 juillet 1954 à Leiden) était un sinologue néerlandais ayant travaillé dans la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en philologie à l'Université de Leiden, il s'orienta vers le chinois sous la direction de Jan Jakob Maria de Groot. En 1910-1911 il se déplaça à Paris, où il continua ses études sous la direction de Édouard Chavannes et Henri Cordier. Il fut ensuite pendant six ans (1912-1918) interprète à l'ambassade des Pays-Bas à Pékin, avant d'obtenir un poste à l'université de Leiden en 1919. Il fut auteur de plusieurs traductions de documents chinois, dont le Dao de jing (litt. « Livre de la voie et de la vertu »), ainsi que d'un faux réalisé par un occidental, Sir Edmund Backhouse.

Durant la seconde guerre mondiale, il œuvra à protéger des Juifs dans son pays occupé par l'armée du Troisième Reich.

En astronomie, Jan Julius Lodewijk Duyvendak est connu pour avoir aidé son compatriote Jan Oort à trouver et traduire des documents chinois relatant l'apparition d'une « étoile invitée » en l'an 1054, dont Oort avait montré qu'il s'agissait selon toute vraisemblance d'une supernova, par la suite appelée SN 1054[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jan Julius Lodewijk Duyvendak, « Further Data Bearing on the Identification of the Crab Nebula with the Supernova of 1054 A.D. : Part I. The Ancient Oriental Chronicles », Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 54, no 318,‎ avril 1942, p. 91-94 (ISSN 0004-6280 et 1538-3873, DOI 10.1086/125409, résumé)