Jan Hendrik Waszink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jan Hendrik Waszink, né le 27 octobre 1908 dans la province d'Utrecht - décédé à Lugano le 5 octobre 1990, est un humaniste et philologue néerlandais. Célèbre pour ses travaux sur Tertullien, Tibulle, Chalcidius et Erasme. Membre de l'Académie royale néerlandaise et de l'Institut de France, il fut cofondateur et corédacteur jusqu'en 1988 du Reallexikon für Antike und Christentum, ainsi que de la revue Vigiliae Christianae[1], fondée avec la philologue Christine Mohrmann[2] il a reçu de multiples honneurs universitaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

J.H. Waszink est né à Renswoude. Il entame des études de philologie classique à l'Université de Leyde. Disciple de FJ. Dölger, il obtient son doctorat en 1933, après un stage d'un an à Bonn. Il enseigne d'abord dans le second degré à Bréda, puis à Utrecht. En 1946, il est professeur de langue et littérature latines à l'Université de Leyde, et prend sa retraite en 1974. Le 5 octobre 1990, J.H. Waszink décède soudainement, lors d'un séjour de vacances en Italie avec des amis[3].

Recherches[modifier | modifier le code]

Waszink étudia la rencontre du christianisme avec la romanité, et permit même un regain d'intérêt de la part du monde scientifique pour cette époque.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • De idolatria, (1987)
  • Opuscula selecta (Brill, 1979)
  • De anima, travaux sur Tertullien (Amsterdam, 1933)[4]
  • Adversus Hermogenem traduction (1956)
  • Princeps philologorum (1985)
  • De lingua de Erasme (1989)

Références[modifier | modifier le code]

  1. également cofondateur et corédacteur jusqu'en 1988
  2. Christine Andrina Elisabeth Maria Mohrmann (Groningen 1 août 1903 - Nijmegen 13 juillet 1988)
  3. Revue des Études Augustiniennes, 37 (1991), 6-7
  4. 651 pages (dont plus de 500 pour le commentaire)