Jan Campert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jan Remco Theodoor Campert (15 août 1902 Spijkenisse - 12 janvier 1943 Neuengamme) était un écrivain, poète, journaliste et résistant hollandais. Pendant l’occupation nazie des Pays-Bas, il fut arrêté par l’occupant pour avoir aidé des juifs. Il fut déporté à Neuengamme où il est mort.

Il est connu pour son poème « Het lied der achttien doden «  (la chanson des dix-huit morts) qui est un hommage au 18 fusillées (dites de Geuzen & februaristakers) de Waalsdorpervlakte du 13 mars 1941. Jan Remco Theodoor Campert est le père du poète Remo Campert.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :