Jamie Uys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacobus Johannes Uys dit Jamie Uys (30 mai 1921 à Boksburg29 janvier 1996 à Johannesburg) était un acteur, réalisateur et scénariste d'Afrique du Sud, issu de la communauté afrikaner.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il réalise son premier film Daar doer in die bosveld (En pleine brousse) en 1951 à partir de capitaux d'entreprises privées.

Il réalise 24 films tout au long de sa carrière, principalement des comédies ou des films animaliers. Il est lui-même souvent interprète dans ses films.

Le film Les dieux sont tombés sur la tête en 1980 avec Sandra Prinsloo le consacre au niveau international.

Ses détracteurs lui reprochent cependant un racisme sous-jacent au-travers de ses films et de ne s'être jamais engagé contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud.

Il meurt d'une attaque cardiaque en 1996.

Œuvre cinématographique[modifier | modifier le code]

  • Daar Doer in die Bosveld (1951)
  • Fifty-Fifty (1952)
  • Geld Soos Bossies (1954)
  • Stanskoraal (1956)
  • Hans en die Rooinek (1957)
  • Rip Van Wyk (1958)
  • Doodkry is Min (1960)
  • Lord Oom Piet (1962)
  • Dingaka le sorcier (1965), avec Stanley Baker
  • All the way to paris (1965)
  • The Professor and the Beauty Queen (1967)
  • After You, Comrade (1967)
  • Lost in the Desert (1971)
  • Animals Are Beautiful People (Kalahari, 1974), grand prix du meilleur documentaire de la presse étrangère à Hollywood
  • Funny People (Dieu me savonne, 1976), film de caméra cachée
  • The Gods Must Be Crazy (Les dieux sont tombés sur la tête, 1979), grand prix du festival de la comédie de Vevey, Prix du film le plus populaire à Montréal ; Grand prix et prix du public à Chamrousse
  • Funny People II (Les anges se fendent la gueule, 1983), film de caméra cachée
  • Les Dieux sont tombés sur la tête 2 (The Gods Must Be Crazy II) (1989) avec Arnold Vosloo
  • Gods must be funny in China (1994)