Jamey Carroll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carroll.
Pix.gif Jamey Carroll Baseball pictogram.svg
Jamey Carroll.jpg
Nationals de Washington
Joueur de champ intérieur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
11 septembre 2002
Statistiques de joueur (2002-2013)
Moyenne au bâton ,272
Coups sûrs 1000
Circuits 13
Points produits 265
Équipes

Jamey Blake Carroll, né le 18 février 1974 à Evansville (Indiana) aux États-Unis, est un joueur américain de baseball évoluant dans la Ligue majeure de baseball. Ce joueur de champ intérieur est utilisé tant au poste de deuxième but que d'arrêt-court ou de troisième but. Il est présentement sous contrat chez les Nationals de Washington.

Carrière[modifier | modifier le code]

Scolaire et universitaire[modifier | modifier le code]

Il joue pour son lycée, le Castle High School à Newburgh (Indiana), jusqu'en 1992. Il étudie et joue ensuite à l'Université d'Evansville.

Professionnelle[modifier | modifier le code]

Expos de Montréal[modifier | modifier le code]

Drafté en 1996 par les Expos de Montréal au 14e tour de sélection[1], il effectue ses débuts en Ligue majeure le 11 septembre 2002. Joueur de troisième but à son premier match chez les Expos, il obtient ce jour-là son premier coup sûr en carrière, contre le lanceur Alan Benes, des Cubs de Chicago[2]. Le 15 septembre suivant au Stade olympique de Montréal, il frappe dans une victoire de 10-1 des Expos son premier coup de circuit au plus haut niveau, aux dépens du lanceur des Mets de New York Pedro Astacio[3]. Carroll se tire bien d'affaire avec une moyenne au bâton de ,310 et six points produits en 16 matchs en fin de saison 2002 pour Montréal.

Il dispute sa première saison complète dans les grandes ligues en 2003 avec 105 parties jouées, principalement comme joueur de troisième but. Il boucle la saison avec une moyenne au bâton de ,260 et 10 points produits.

En 2004, il élève sa moyenne à ,289 et produit 16 points en 102 rencontres. Il voit cette année-là davantage de temps de jeu au deuxième coussin.

Nationals de Washington[modifier | modifier le code]

Carroll suit la franchise montréalaise jusqu'à Washington, où elle déménage pour sa première saison sous le nom de Nationals en 2005. Alternant entre le deuxième but et l'arrêt-court, il est en uniforme pour 113 parties. Il produit 22 points, un nouveau sommet en une saison, mais sa moyenne au bâton chute à ,251.

Rockies du Colorado[modifier | modifier le code]

Le 11 février 2006, les Rockies du Colorado achètent des Nationals le contrat de Carroll, qui dispute deux saisons avec sa nouvelle équipe.

Il termine la saison 2006 avec une moyenne au bâton de ,300. Avec des sommets en carrière de 5 circuits et 139 coups sûrs, il fait compter 36 points. Défensivement, il joue presque exclusivement au deuxième but. Sa moyenne de présence sur les buts, qui ne s'élevait qu'à une faible ,284 la saison précédente à Washington, passe à ,404 pour sa première année au Colorado.

Le 1er octobre 2007, Carroll conclut en beauté la saison régulière des Rockies. Ces derniers, nez à nez avec les Padres de San Diego au terme des 162 matchs du calendrier, disputent un match-suicide à Denver pour déterminer qui décrochera la dernière place disponible en séries éliminatoires. En fin de 13e manche d'un long match, les Rockies marquent trois fois pour gagner la partie 9-8 et Carroll met fin au match par le ballon sacrifice qui produit le point décisif, Matt Holliday croisant le marbre pour propulser les Rockies en parties d'après-saison[4]. Ceci conclut une saison autrement décevante pour Carroll, qui n'avait frappé que pour ,225 de moyenne au bâton avec 22 points produits. En éliminatoires, il ne récolte qu'un but-sur-balles en trois passages au bâton dans la conquête du titre de la Ligue nationale par les Rockies, qui s'avouent vaincus par les Red Sox de Boston en Série mondiale 2007.

Indians de Cleveland[modifier | modifier le code]

Carroll chez les Dodgers de Los Angeles en 2011 dans un uniforme rétro honorant les Dodgers de Brooklyn.

Jamey Carroll est transféré chez les Indians de Cleveland le 7 décembre 2007[5] en retour de Sean Smith, un lanceur des ligues mineures.

Lors de ces deux saisons à Cleveland, Carroll joue principalement au deuxième but en étant aligné à ce poste 130 fois contre 66 matchs joués au troisième but. Il effectue également quelques apparitions dans le champ extérieur.

En 2008, il égale son meilleur total de points produits (36) en une année. Sa moyenne au bâton s'élève à ,277 la première saison et ,276 la suivante.

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

En décembre 2009, il signe un contrat de deux saisons pour 3,85 millions de dollars avec les Dodgers de Los Angeles[6]. Il frappe avec plus de régularité en affichant des moyennes au bâton de ,291 et ,290 respectivement en 2010 et 2011.

Twins du Minnesota[modifier | modifier le code]

Le 16 novembre 2011, Carroll rejoint les Twins du Minnesota, qui lui offrent un contrat de deux saisons pour 6,75 millions de dollars[7].

Le 3 septembre 2012, Carroll frappe contre les White Sox son premier coup de circuit depuis le 9 août 2009, mettant fin à une série de 1348 présences au bâton consécutives sans circuit, la plus longue séquence du genre par un joueur actif des majeures[8].

Royals de Kansas City[modifier | modifier le code]

Le 12 août 2013, Minnesota transfère Carroll aux Royals de Kansas City[9]. Il termine la saison avec 44 coups sûrs, 21 points marqués, 9 points produits et une moyenne au bâton de ,211 en 59 matchs joués chez les Twins et 14 à Kansas City.

Nationals de Washington[modifier | modifier le code]

Le 9 janvier 2014, Carroll signe un contrat des ligues mineures avec l'une de ses anciennes équipes, les Nationals de Washington[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2002 Montréal 16 71 16 22 5 3 1 6 1 0,310
2003 Montréal 105 227 31 59 10 1 1 10 5 0,260
2004 Montréal 102 218 36 63 14 2 0 16 5 0,289
2005 Washington 113 303 44 76 8 1 0 22 3 0,251
2006 Colorado 136 463 84 139 23 5 5 36 10 0,300
2007 Colorado 108 227 45 51 9 1 2 22 6 0,225
2008 Cleveland 113 347 60 96 13 4 1 36 7 0,277
2009 Cleveland 93 315 53 87 10 2 2 26 4 0,276
2010 LA Dodgers 133 351 48 102 15 1 0 23 12 0,291
Totaux 919 2522 417 695 107 20 12 197 53 0,276
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2007 Colorado 4 2 0 0 0 0 0 0 0 .000
Totaux 4 2 0 0 0 0 0 0 0 .000

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 14th Round of the 1996 June Draft », sur baseball-reference.com.
  2. (en) Sommaire du match Montréal-Chicago du 11 septembre 2002, baseball-reference.com.
  3. (en) Sommaire du match New York-Montréal du 15 septembre 2002, baseball-reference.com.
  4. (en) Sommaire du match San Diego-Colorado du 1er octobre 2007, baseball-reference.com.
  5. (en) « Tribe, Rockies complete Carroll deal », le 8 décembre 2007, sur le site officiel des Cleveland Indians.
  6. Carroll signed to split time at second, Ken Gurnick / MLB.com, 18 décembre 2009.
  7. (en) Twins bring aboard Carroll with two-year deal, Mark Sheldon / MLB.com, 16 novembre 2011.
  8. (en) Jamey Carroll hits first homer in three years, but Twins lose to White Sox 4-2, Associated Press, 3 septembre 2012.
  9. (en) Royals acquire infielder Jamey Carroll from Twins, Associated Press, 11 août 2013.
  10. (en) Nationals sign Jamey Carroll, an original National, to minor league deal, Adam Kilgore, Washington Post, 9 janvier 2014.
  11. a et b (en) Statistiques de Jamey Carroll en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :