James Wolfensohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Wolfensohn en 2003.

James Wolfensohn, né à Sydney (Australie) le 1er décembre 1933, fut le neuvième président de la Banque mondiale depuis sa création en décembre 1945. Il est devenu citoyen américain en 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Homme d'affaires diplômé de Harvard, il a mené une carrière de banquier tout en étant actif dans le domaine de l'environnement et du développement. Au cours de sa jeunesse, il a été membre de l'équipe olympique d'escrime australienne et pilote de chasse pour l'armée australienne. Troisième président à effectuer deux mandats (1995-2000 puis 2000- juin2005), M. Wolfensohn est allé dans plus de 100 pays pour mieux se rendre compte des défis auxquels est confrontée la Banque mondiale.

En 1995, il fut nommé chevalier honoraire par la reine Élisabeth II, pour récompenser ses activités en faveur des arts, étant lui-même un violoncelliste reconnu. Il fut également décoré par les gouvernements australien, allemand, français, norvégien et marocain.

En 1996, il a lancé avec la collaboration du Fonds monétaire international (FMI) le premier programme visant à alléger la dette des pays les plus pauvres du monde, l'Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), afin que ceux-ci puissent mieux répondre à leurs besoins. Puis, en 1999, les résultats de cette première initiative ont abouti à la décision officielle de doubler le montant de cet allègement lors des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, et permis à davantage de pays d'en bénéficier.

En 2004, de visite dans son pays natal, l'Australie, James Wolfensohn avait qualifié les niveaux de dépenses militaires comme étant une « folie », comparés à l'aide au développement. Lors d'un discours, il avait noté que l'ensemble des dépenses mondiales pour la défense s'élève à 1 000 milliards de dollars américains, un chiffre en constante augmentation par rapport aux 800 milliards dépensés en 1999. « Nous consacrons vingt fois plus en dépenses militaires que nous ne dépensons pour tenter de fournir des abris aux gens ». Rappelons que celles consacrées au développement ne dépassent pas les 50 milliards de dollars.

M. Wolfensohn a mis en avant le problème de la pauvreté, jusqu'à en devenir l'élément principal. De nombreux objectifs ont été fixés, tels que la réduction de moitié du nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté et l'amélioration de leur IDH (Indice de développement humain) d'ici à 2015.

Pour ce faire, il a dû demander aux pays donateurs d'accroître leur aide extérieure et de réduire leur éventuel protectionnisme.

M. Wolfensohn est marié à Elaine Wolfensohn, spécialiste de l'éducation et diplômée de Wellesley (BA) et de l'université Columbia (MA et MEd), qui lui a donné trois enfants, Sara, Naomi et Adam.

Il participe à la conférence de la Monaco Méditerranée Foundation en septembre 2011[1].

Il a été membre du comité directeur du groupe Bilderberg[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelobs.com
  2. (en) « Former Steering Committee Members », sur Bildergbergmeetings.org
  3. (en) List of honorary British knights and dames - Entertainment and arts
  4. (en) It's An Honour

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :