James Vernon Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Taylor et Taylor.

James Vernon Taylor

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

James Vernon Taylor en 1999

Informations générales
Surnom James Taylor
Nom de naissance James Vernon Taylor
Naissance 12 mars 1948 (66 ans)
Boston
Genre musical folk rock
Instruments guitare
Années actives depuis 1968
Influences Woody Guthrie
Site officiel jamestaylor.com

James Taylor, de son nom complet James Vernon Taylor, né le 12 mars 1948 à Boston (États-Unis), est un auteur-compositeur-interprète américain de folk rock.

Taylor ne fait pas usage de son nom complet sur scène et dans sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Taylor grandit à Chapel Hill (Caroline du Nord) où il joue de la guitare, inspiré par la musique de Woody Guthrie. Taylor poursuit ses études à la Milton Academy dans le Massachusetts où il rencontre Danny Kortchmar (en), avec qui il joue de la musique folk. Il crée alors un groupe avec son frère, Alex, alors dépressif, à qui cette activité a probablement sauvé la vie.

Après avoir obtenu son diplôme, Taylor forme le groupe The Flying Machine avec Danny Kortchmar et Joel O'Brien. Vivant alors à New York, il devient héroïnomane et s'en sort grâce à l'intervention de son père (il a composé plus tard la chanson Jump Up Behind Me, à ce sujet).

Il signe en 1968 avec le label Apple qui distribue son premier album, James Taylor. Son producteur est Peter Asher (en), qui était auparavant membre du groupe Peter and Gordon. Le disque ne se vend pas bien et Taylor est hospitalisé pour cure de désintoxication.

En 1969, sa santé est suffisamment bonne pour pouvoir revenir sur scène au « Troubadour Club » de Los Angeles. Il se produit au festival de folk de Newport le 20 juillet 1969. Il est alors victime d'un accident de moto qui lui brise les deux mains et le met dans l'incapacité de jouer pendant plusieurs mois.

1970, les années de succès[modifier | modifier le code]

Une fois guéri, Taylor signe avec la Warner Bros. Records et déménage en Californie, gardant Asher comme producteur de ses disques.

Son deuxième album, Sweet Baby James, est un énorme succès avec les succès, "Sweet Baby James" et "Fire and Rain" qui raconte l'internement et le suicide d'un ami. Ce succès ranime l'intérêt pour son premier album et pour la chanson, "Carolina in My Mind", qui ont alors un succès commercial.

Taylor travaille avec Dennis Wilson des Beach Boys sur le film Two-Lane Blacktop, mais ce film ne connait pas le succès.

Le 16 Octobre 1970, Taylor participe au concert de lancement de Greenpeace, Amtchitka, en compagnie de Phil Ochs et Joni Mitchell.

En 1971 il réalise un autre album qui a beaucoup de succès, Mud Slide Slim and the Blue Horizon. Il reçoit un Grammy Award pour sa version de la chanson, "You've Got a Friend" de Carole King. En 1972 Taylor compose l'album, One Man Dog, et épouse l'auteur-interprète Carly Simon. L'album suivant, Walking Man (1974), est décevant mais le suivant, Gorilla est bien reçu, en particulier grâce à son interprétation de "How Sweet It Is (To Be Loved by You)" de Marvin Gaye. Il est suivi par In the Pocket (1976) et une compilation de ses succès, Greatest Hits, qui reste à ce jour sa meilleure vente (plus de 11 millions de disques).

Taylor et Simon ont deux enfants, Ben et Sally, et divorcent en 1983 ; Simon est mécontente des nombreuses absences de Taylor qui part souvent en tournée[réf. nécessaire].

Il signe alors avec la maison de disques Columbia Records qui distribue le disque JT (1977) qui lui vaut un nouveau Grammy Award pour la chanson "Handy Man". Il collabore ensuite avec Art Garfunkel et travaille sur Broadway, avant de s'arrêter pendant deux ans puis de réaliser l'album Flag, un autre succès.

Depuis 1980[modifier | modifier le code]

Ayant retrouvé la santé et résolu ses problèmes avec la drogue, Taylor redémarre sa carrière en 1985 avec l'album, That's Why I'm Here. Il enregistre régulièrement de nouveaux disques et donne des concerts dont on peut avoir un aperçu avec l'album (Live). En 1988, la chanson "Fire and Rain" est utilisée dans l'une des scènes centrales de "Running on Empty" du réalisateur américain Sydney Lumet que le critique Roger Ebert désigna comme "l'un des meilleurs films de l'année"[1].

Deux de ses albums ont particulièrement bien marché, New Moon Shine (disque de platine en 1991) et Hourglass (Grammy Award en 1998). En 2001, il contribue à l'album Sailing to Philadelphia de Mark Knopfler, sur la chanson éponyme. En 2002, il réalise October Road pour lequel il reçoit un autre Grammy Award.

Son contrat avec Columbia étant terminé en 2004, son nouvel album, James Taylor: A Christmas Album, est distribué par « Hallmark Cards ».

Comme d'autres artistes, il soutient la candidature de John Kerry à la présidence des États-Unis en 2004, et celle de Barack Obama en 2008[2].

Il est remarié.

Derniers concerts en France[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]