James Serrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

James Burton Serrin (1er novembre 1926, Chicago23 août 2012, Minneapolis) est un mathématicien américain.

Il est connu pour ses contributions à la mécanique des milieux continus, à l'analyse non linéaire[1] et aux équations aux dérivées partielles[2],[3],[4].

Il a obtenu son doctorat à l'université de l'Indiana en 1951 sous la direction de David Gilbarg (de)[5]. De 1954 à 1995, il a été professeur à l'université du Minnesota[6],[5],[7].

Il a reçu le prix Birkhoff en 1973 et a été élu membre de l'Académie américaine des sciences en 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Serrin, « Local behavior of solutions of quasi-linear equations », Acta Math., vol. 111,‎ 1964, p. 247-302 (lien DOI?)
  2. (en) « Page personnelle de James Serrin »
  3. (en) J. Serrin, « A symmetry problem in potential theory », Archive for Rational Mechanics and Analysis, vol. 43, no 4,‎ 1971 (lien DOI?)
  4. (en) J. Serrin, « On the interior regularity of weak solutions of the Navier-Stokes equations », Archive for Rational Mechanics and Analysis, vol. 9,‎ 1962 (lien DOI?)
  5. a et b (en) James Serrin sur le site du Mathematics Genealogy Project
  6. (en) P. Pucci, « An Appreciation of James Serrin », dans Giuseppe Buttazzo et J. Serrin, Nonlinear analysis and continuum mechanics: papers for the 65th birthday of James Serrin, Berlin, Springer,‎ 1998 (ISBN 0-387-98296-5)
  7. (en) John J. O’Connor et Edmund F. Robertson, « James Burton Serrin », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).