James Ryder Randall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ryder.
Portrait photographique de James Ryder Randall.

James Ryder Randall (1er janvier 1839 à Baltimore- 15 janvier 1908 à Augusta) était un journaliste et un poète américain.

On se souvient de lui, en particulier pour son poème Maryland, My Maryland, qui lui valut aussi d'être appelé le Poet Laureate of the Lost Cause (« poète des causes perdues »). Son texte devint l'un des chants guerriers des États confédérés d'Amérique après qu'il fut mis en musique pendant la Guerre de Sécession par Jennie Cary, membre d'une famille influente du Maryland et de Virginie. Il devint plus tard l'hymne de l'État du Maryland.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Randall fréquenta la Georgetown University, mais n'en fut pas diplômé. Il devint néanmoins président du département d'anglais du Poydras College (aujourd'hui Poydras High School à New Roads) de Pointe-Coupée en Louisiane. Ses voyages le conduisirent dans les Caraïbes et en Amérique du Sud.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Maryland, my Maryland, and other poems, Baltimore, J. Murphy Co. 1908. (OCLC 3047588)
  • The poems of James Ryder Randall, London, : Burns & Oates, 1910. (OCLC 18486175)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cyrille Arnavon, Histoire littéraire des États-Unis, Paris: Hachette 1953. (OCLC 425156)
  • « Randall, James Ryder » dans American national biography, v. 18 (1999) (OCLC 60932326)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :