James Miller (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Miller et Miller.

James Miller (né le 18 décembre 1968 à Haverfordwest, Pembrokeshire, Pays de Galles - mort le 2 mai 2003 à Rafah) est un journaliste et producteur britannique indépendant.

Il a été tué par un soldat israélien, lors du tournage d'un documentaire, Death in Gaza.

Circonstances de sa mort[modifier | modifier le code]

D'après une enquête britannique, James Miller, qui portait un gilet pare-balles avec les lettres « TV » inscrites en « gros caractères », a été tué intentionnellement[1] à Rafah par un soldat israélien alors qu'il tournait un documentaire intitulé La mort à Gaza'.

Un journaliste britannique s’identifiant comme « Dan » a déclaré que « James Miller et deux autres journalistes agitaient un drapeau blanc en même temps qu’ils filmaient ». « Nous étions tout à fait visibles pour les troupes, avec un drapeau blanc et des gilets marqués « presse », mais ces dernières ont tout de même ouvert le feu, touchant James Miller », a pour sa part rapporté Abdel-Rahman Abdullah, journaliste indépendant palestinien qui se trouvait sur place.

Après 18 mois d'enquête la justice militaire israélienne a conclu son enquête sur la mort de James Miller le 9 mars 2005. Cette enquête n'a pas permis d'établir si le tir avait été volontaire. Le soldat a été sanctionné disciplinairement pour violation des règles d'engagement, et pour avoir modifié sa version des faits[2].

Le 6 avril 2006, la justice britannique a rendu un verdict de « meurtre sans base légale » (unlawful killing), considérant que James Miller a été assassiné[3].

La mort à Gaza[modifier | modifier le code]

Le documentaire de James Miller, intitulé La mort à Gaza, a reçu plusieurs prix, dont trois Emmy Awards aux États-Unis en septembre 2005, et celui du festival des films sur les droits de l’homme One World 2005 à Prague en mai 2005.

Lien interne[modifier | modifier le code]

Source et liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Trois ans après la mort du réalisateur James Miller l’enquête britannique conclut à un assassinat Reporters sans frontière
  2. (en) « Israel: No criminal charges against IDF soldier in journalist's shooting death », Committee to Protect Journalists (CPJ),‎ 9 March 2005 (consulté en 2007-08-22)
  3. (en) Chris Tryhorn, « Miller's family push for prosecution », The Guardian, Londres,‎ 6 avril 2006 (lire en ligne)