James McGill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 30′ 18″ N 73° 34′ 38″ O / 45.505, -73.57722

Portrait de James McGill par Louis Dulongpré
Bronze sur le campus centre-ville de l'Université McGill

James McGill (né le 6 octobre 1744 à Glasgow, en Écosse, mort le 19 décembre 1813 (à 69 ans) à Montréal, au Bas-Canada) un homme d'affaires et philanthrope écossais établi au Bas-Canada. Il est le fondateur de l'Université McGill.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1776, il épouse Marie-Charlotte Guilimin, qui a déjà deux fils.

Il devient prospère en tant que marchand à l'époque de la traite des fourrures, faisant affaires au sud des Grands Lacs. Il s'associe à Issac Todd et, ensemble, ils fondent une entreprise qui croît pendant une trentaine d'années. À partir de 1770, il oriente ses investissements vers le marché immobilier et il abandonne complètement la fourrure en 1810 à cause du Traité de Londres de 1795 et de la dépréciation de la fourrure. On disait de lui qu'il était l'homme le plus riche de Montréal et il a fait de nombreux dons caritatifs, dont celui à la « Royal Institution for the Advancement of Learning », pour fonder l'Université McGill.

Il est élu député de Montréal (Ouest) en 1792 et en 1800 à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada. Il meurt en 1813, juste avant sa nomination au Conseil législatif.

James McGill est enterré au cimetière protestant « Dufferin Square Cemetery », mais en 1875, ses restes sont transférés en face du Pavillon des arts, sur le campus de l'Université au centre-ville de Montréal.

Liens externes[modifier | modifier le code]