James Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

James Raymond Jordan, Sr., né le 31 juillet 1936 et mort le 23 juillet 1993, était un homme d'affaires américain. Il était notamment connu pour être le père du joueur de basket-ball Michael Jordan.

Grand fan de basket-ball, il avait joué un rôle important dans le choix de son fils Michael de devenir un athlète.

En 1993, revenant d'un enterrement huit jours avant son 57e anniversaire, James Jordan s'arrêta dans une aire de repos près de Lumberton sur l'Interstate 95 pour faire une sieste. Daniel Andre Green (qui changea plus tard son nom en Lord D.A.A.S. U'Allah) et Larry Martin Demery tirèrent sur lui pendant qu'il dormait dans sa voiture et volèrent ensuite l'automobile. Le corps de James Jordan a été retrouvé le 3 août, dans un marécage de Bennettsville, mais ne fut formellement identifié que le 13 août.

Green et Demery firent plusieurs appels depuis le téléphone portable de James Jordan ce qui permit leur capture rapide. Ils avaient pris d'autres objets trouvés dans la voiture, dont deux bagues de vainqueur du championnat de National Basketball Association (NBA) donné par son fils. Demery portait un T-shirt de Michael Jordan au moment de son arrestation. Demery a fait valoir qu'ils avaient prévu de seulement enlever leur victime mais que Green a appuyé sur la gâchette sans aucune raison. Tous deux ont été reconnus coupables et condamnés à la prison à vie, notamment pour ce crime.

James Jordan fut enterré à Teachey en Caroline du Nord le 15 août 1993. Une fondation caritative à son nom, la James Jordan Foundation, a été créée.

Ce crime joua un rôle dans la première retraite sportive de Michael, alors qu'il venait de mener son équipe à trois sacres consécutifs de vainqueur du championnat de NBA. Lors de l'intronisation de Michael en 2009 au Basketball Hall of Fame, il déclara regretter l'absence de son père, qu'il appelait souvent son « meilleur ami »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jordan adds another chapter with entry into Hall of Fame », AFP,‎ 12 septembre 2009 (consulté le 30 septembre 2009)