James Hamilton (2e duc d'Abercorn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Hamilton.
James Hamilton, vers 1910.
Caricature du 2e duc d'Abercorn issue de Vanity Fair (1881)

James Hamilton (24 août 1838 – 3 janvier 1913), 2e duc d'Abercorn, fut un noble et diplomate britannique. Il fut diversement appelée « vicomte Hamilton » (jusqu'en 1868), « marquis de Hamilton » (1868-1885), et enfin « duc d'Abercorn » (à partir de 1885).

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Il est le fils de James Hamilton († 1885), 1er duc d'Abercorn, et de Louisa Lady Jane Russell. Lord Hamilton fit ses études, comme son père, à Harrow et à Christ Church, Oxford. Après avoir obtenu un Baccalauréat en arts) Oxford, il entra au Parlement comme député conservateur pour le comté de Donegal, une circonscription qu'il représenta de 1860 à 1880.

Après avoir servi comme shérif du comté de Tyrone, il retourna à l'université pour obtenir maîtrise (1865). Il fut créé Compagnon de l'Ordre du Bain la même année. Cette année-là, il participa à une mission diplomatique au Danemark. Il servit comme Lord of the Bedchamber (Gentilhomme de la Chambre) du prince de Galles de 1866 à 1885. Cette dernière année, à la mort de son père, il reprit sa fonction de Lord Lieutenant du comté de Donegal, et il hérita de ses titres de pairie. En 1887, il fut nommé au Conseil privé d'Irlande.

Abercorn occupa plusieurs postes après avoir adhéré à cette fonction, y compris Grand Maître de la francs-maçons irlandais (1886), Groom of the Stole (1886-1891) et président de la British South Africa Company. Il annonça l'accession d'Édouard VII sur le trône en 1901 à plusieurs pays comme un Envoyé spécial. Il fut également fait chevalier de la Jarretière, et mourut d'une pneumonie à Londres à l'âge de soixante-trois ans.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

En 1869, il épousa Anna Maria Lady Curzon-Howe (1848-1929), fille de Richard Curzon-Howe (1796-1870), 1er comte Howe, et d'Anne Gore (av. 1832-1877), fille de l'amiral sir John Gore († 1836). Ils eurent sept fils et deux filles :

  • James Hamilton (1869-1953), 3e duc d'Abercorn ;
  • Lord Claud Penn Alexander Hamilton (18 octobre 1871 - 18 octobre 1871) ;
  • Lord Charlie Hamilton (10 avril 1874 - 10 avril 1874) ;
  • Lady Alexandra Phyllis Hamilton (1876-1918), qui eut la princesse Alexandra de Galles pour marraine de baptême. Elle mourut perdue en mer à bord du RMS Leinster, célibataire ;
  • Lord Claud Francis Hamilton (25 octobre 1878 – 25 décembre 1878) (âgé de 2 mois) ;
  • Lady Gladys Mary Hamilton (1880-1917), qui épousa (1902) Ralph Francis Forward-Howard (1877-1946), 7e comte de Wicklow. Elle fut sa première femme, et ils eurent un fils ;
  • Lord Arthur John Hamilton (1883-1914), qui fut vice-maître de la maison royale à partir de 1913, capitaine dans les Irish Guards. Il fut tué au combat à la première bataille d'Ypres.
  • un enfant mort-né le 31 octobre 31 1886 ;
  • Lord Claud Nigel Hamilton (1889-1975), capitaine dans les Grenadier Guards, combattit dans la Première Guerre mondiale et servit dans la maison du roi George V, de sa veuve et de la reine Élisabeth II, en tant que vice-maître de la maison royale, comme écuyer extraordinaire, comme écuyer ordinaire et en tant que contrôleur financier et trésorier. En 1933, il épousa Ruby Violet Ashton. Ils n'avaient pas de descendance.