James Craig Watson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Astéroïdes découverts : 22
(79) Eurynomé 14 septembre 1863
(93) Minerve 24 août 1867
(94) Aurora 6 septembre 1867
(100) Hécate 11 juillet 1868
(101) Hélène 15 août 1868
(103) Héra 7 septembre 1868
(104) Clymène 13 septembre 1868
(105) Artémis 16 septembre 1868
(106) Dioné 10 octobre 1868
(115) Thyra 6 août 1871
(119) Althée 3 avril 1872
(121) Hermione 12 mai 1872
(128) Némésis 25 novembre 1872
(132) Éthra 13 juin 1873
(133) Cyrène 16 août 1873
(139) Juewa 10 octobre 1874
(150) Nuwa 18 octobre 1875
(161) Athor 19 avril 1876
(168) Sibylle 28 septembre 1876
(174) Phèdre 2 septembre 1877
(175) Andromaque 11 octobre 1877
(179) Clytemnestre 11 novembre 1877

James Craig Watson (28 janvier 183822 novembre 1880) était un astronome américano-canadien né dans le village de Fingal dans l'Ontario. Sa famille déménagea à Ann Arbor dans le Michigan en 1850.

À 15 ans, il s'inscrivit à l'université du Michigan, où il étudia les langues classiques. Plus tard, il reçut des cours d'astronomie par le professeur Franz Brünnow.

Il fut le second directeur de l'observatoire de Detroit (de 1863 à 1879), succédant à Franz Brünnow. Il écrivit l'ouvrage Astronomie théorique en 1868.

Il découvrit 22 astéroïdes, en commençant par (79) Eurynomé en 1863. Cependant, une de ses découvertes d'astéroïde, (139) Juewa eu lieu à Pékin où Watson se trouvait pour observer le transit de Vénus de 1874. Le nom Juewa fut choisi par les autorités chinoises (瑞華, ou en pinyin moderne, ruìhuá).

Il croyait fortement à l'existence de la planète Vulcain, une planète hypothétique plus proche du Soleil que Mercure, qui - on le sait maintenant - n'existe pas (cependant l'existence de petits planétoïdes Vulcanoïdes reste une possibilité). Il pensait avoir observé 2 planètes de ce genre durant l'éclipse solaire de juillet 1878 dans le Wyoming.

Il mourut de péritonite âgé seulement de 42 ans. Il avait amassé une fortune considérable au travers d'activités commerciales sans rapport avec l'astronomie. Il créa par legs la médaille James Craig Watson, attribuée tous les 3 ans par la National Academy of Sciences pour des contributions à l'astronomie.

L'astéroïde (729) Watsonia est nommé en son honneur.

Références[modifier | modifier le code]

  • In Search of Planet Vulcan, The Ghost in Newton's Clockwork Machine, Richard Baum and William Sheehan, 1997, (ISBN 978-0-306-45567-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]