James Cooley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooley.

James William Cooley

Naissance 1926
New York (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Américaine
Champs Mathématiques
Institutions Watson Research Center d'IBM
Diplôme Université Columbia
Renommé pour transformée de Fourier rapide
Distinctions Médaille IEEE Kilby

James William Cooley (né en 1926) est un mathématicien américain renommé pour l'algorithme de Cooley-Tukey, un algorithme de transformée de Fourier rapide fondamental dans le traitement du signal moderne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Il a obtenu son diplôme de Bachelor of Science en 1949 au Manhattan College, un Master of Sciences en 1951 de l'université Columbia et un doctorat en 1961 en mathématiques appliquées dans la même université.

Sa carrière débuta comme programmeur sur les ordinateurs de John von Neumann à l'Institute for Advanced Study à Princeton (New Jersey) de 1953 à 1956. Il a travaillé sur des calculs de mécanique quantiques au Courant Institute, université de New York, de 1956 à 1962, quand il a rejoint l'équipe de recherche Watson Research Center d'IBM. Après avoir pris sa retraite d'IBM en 1991, il rejoint le département de génie électrique de l'Université de Rhode Island à Kingston, où il a travaillé dans le domaine du génie informatique.

Sa contribution la plus importante au monde des mathématiques et du traitement du signal est la transformée de Fourier rapide (FFT), qu'il a codéveloppée avec John Tukey (voir l'algorithme de Cooley-Tukey) tout en travaillant pour la division de recherche d'IBM en 1965.

La motivation de cette recherche a été fournie par le Dr Richard L. Garwin chez IBM Watson Research qui était préoccupé par la vérification d'un traité d'armes nucléaires avec l'Union soviétique pour les négociations SALT. Garwin pensait que s'il avait une transformée de Fourier beaucoup plus rapide, il pourrait implanter des capteurs dans le sol dans les pays voisins de l'Union soviétique. Il a suggéré, à Cooley et Tukey, une idée de la façon dont les transformées de Fourier pouvaient être programmés pour être beaucoup plus rapide. Ils ont fait le travail, les capteurs ont été plantés, et ils ont réussi à localiser les explosions nucléaires à moins de 15 kilomètres de l'endroit où ils se produisaient.

Cooley était un membre du comité du traitement en signal numérique de l'IEEE, il a obtenu une bourse de l'IEEE pour ses travaux sur la FFT. En 2002, il a reçu la IEEE Jack Kilby médaille du traitement du signal. Il a particulièrement contribué à la mise en place d'une terminologie en traitement du signal numérique.

Publications[modifier | modifier le code]

  • James W. Cooley & John W. Tukey, An algorithm for the machine calculation of complex Fourier series, Math. Comput. 19, 297–301, 1965.
  • James W. Cooley, Timothy M. Toolan and Donald W. Tufts, A Subspace Tracking Algorithm Using the Fast Fourier Transform, IEEE Signal Processing Letters. 11(1):30-32. January 2004.
  • Edward C. Real, Donald W. Tufts and James W. Cooley, Two Algorithms for Fast Approximate Subspace Tracking, IEEE Transactions on Signal Processing. 47(7):1936-1945. July 1999.
  • D. W. Tufts, E. C. Real and J. W. Cooley, Fast Approximate Subspace Tracking (FAST), Proceedings of the 1997 IEEE International Conference on Acoustics, Speech, and Signal Processing. IEEE. I:547-550.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]