James Brydges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brydges.
Détail d'un portrait par Michael Dahl

James Brydges (6 janvier 16739 août 1744), 9e baron Chandos, 1er comte de Carnarvon puis 1er duc de Chandos, est un aristocrate anglais, membre du Parlement et du Conseil privé.

Il est le premier des enfants de Sir James Brydges, 8e baron Chandos, 3e baronnet de Wilton Castle, shérif du Herefordshire, et de son épouse Elizabeth Barnard. Trois jours après le décès de son père, le 16 octobre 1714, c'est-à-dire lorsqu'il devient 9e baron Chandos, il est créé vicomte Wilton et 1er comte de Carnarvon ; en 1719, il devient 1er duc de Chandos et avec le titre subsidiaire de marquis de Carnarvon. Il est membre du Parlement pour le Herefordshire de 1698 à 1714.

Carrière[modifier | modifier le code]

Brydge étudia à la Westminster School et au New College d'Oxford. En 1694 il fut élu membre de la Royal Society.

Pendant la Guerre de Succession d'Espagne, il fut paymaster-general (trésorier payeur général) des forces armées engagées à l'étranger, et ce poste lui permit d'acquérir une énorme fortune. La moralité de ses opérations financières fut mise en question à l'époque mais il était communément admis qu'on puisse tirer profit d'une charge publique. Il continua à spéculer après avoir été fait Duc de Chandos en 1719, mais avec moins de réussite - il perdit de l'argent dans la bulle spéculative de la Compagnie des mers du Sud et dans les déboires de la York Buildings Company.

Il se fit construire une résidence magnifique et extrêmement coûteuse à Cannons, propriété sise à Edgware dans le Middlesex. Il y engagea les services de plusieurs architectes de premier plan, figures du baroque anglais. Ce fut d'abord William Talman en 1713, qu'il renvoya pour le remplacer par John James en 1714. James avait partiellement réalisé son projet lorsqu'il fut à son tour remplacé par James Gibbs en 1715. Howard Colvin en conclut que les façades méridionale et orientale ainsi que la chapelle sont dues à Gibbs. Brydges renvoya encore Gibbs en 1719 et fit terminer le bâtiment sous la direction de John Price puis, en 1723-1725, de Edward Shepherd. Cannons fut démoli en 1747. Sur son emplacement, qui est à présent inclus dans le Grand Londres, s'étend le Canons Park.

Avant qu'il ne soit fait duc, il employa le jeune Georg Friedrich Haendel pendant une période de deux ans, en 1717/1718. Haendel vivait à Cannons, et y composa son oratorio Esther et son opéra pastoral Acis and Galatea ; il composa aussi, pour son mécène, les Chandos Anthems qui furent interprétés pour la première fois à l'église paroissiale Saint Lawrence de Whitchurch, le compositeur tenant l'orgue de 1716 qui a été conservé jusqu'à nos jours.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Il eut trois épouses successives.

Le 2 février 1695, il épousa Mary Lake, fille de Sir Thomas Lake (de Cannons dans le Middlesex) et de Rebecca Langham. Ils eurent deux enfants parvenus à l'âge adulte :

  1. John Brydges (15 janvier 1703 - 8 avril 1727), marquis de Carnarvon ;
  2. Henry Brydges, (1er février 1708 - 28 novembre 1771) 2e duc de Chandos.

Mary Lake mourut le 15 septembre 1712 ; Brydges se remaria avec Cassandra Willoughby, fille de Francis Willoughby et Emma Barnard, le 4 août 1713. Ils n'eurent pas d'enfant et elle mourut le 18 juillet 1735.

Il se remaria le 18 avril 1736 avec Lydia Catherine Van Hatten, fille de John Van Hatten et de Lydia Davall. Ils n'eurent pas d'enfant.