James Adam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adam (homonymie).
James Adam (1732-1794) (Antonio Zucchi, 1763)

La Famille Adam : une grande famille d’architectes écossais[modifier | modifier le code]

James Adam (21 juillet 173220 octobre 1794)[modifier | modifier le code]

Fils de William Adam, il fut également un architecte mais aussi un Entrepreneur, décorateur et designeur de renom.

Il fut souvent éclipsé par son frère aîné, Robert Adam dont il fut d’ailleurs le collaborateur et avec qui il définit le style étrusque décoratif néoclassique.

En 1755, James, après avoir un temps « fait ses classes » au cabinet de son frère Robert, entama sa propre carrière en travaillant sur la « Gunsgreen House » dans la banlieue d’Eyemouth.

La maison Adam[modifier | modifier le code]

En 1758, Robert, James et William Adam, leur plus jeune frère, commencèrent à travailler ensemble à Londres (créant la firme Adam à Grosvenor Street où ils habitaient). Ils créèrent une gamme complète de meubles, fournitures et objets décoratifs qui mis tous ensemble généraient un véritable style : l’« Adam’s style ».

Jusqu’alors le style palladien, néo-romain était le plus apprécié, mais Robert le renouvela et même le dépassa en créant un nouveau design plus flexible car il incorporait aux éléments de la Rome classique des influences grecques, byzantines mais aussi baroques. Le tout intégré dans une gamme complète allant des meubles aux immeubles en passant par les rideaux et les tapisseries.

Du succès à une quasi-banqueroute[modifier | modifier le code]

Le succès des frères Adam, qui fut aussi grand que précoce, doit aussi être attribué à leur désir de tout penser et dessiner (jusqu’au moindre détail), assurant ainsi un sens et une unité plus profonde à l’ensemble de leurs créations.

Malgré tout, encore insatisfaits de leur œuvre, ils décidèrent, pour parfaire leurs connaissances, d’entreprendre le “Grand Tour”, qu’ils commencèrent en 1760 et finirent en octobre 1763.

James succéda à Robert comme Architecte du Roi en 1768 juste avant que les deux frères ne travaillent sur le projet Adelphi (en) (1768–1772) qui faillit presque causer la banqueroute de leur firme. Néanmoins, celle-ci s’en remit et employa d’autres architectes de renom dont Joseph Bonomi (17391808) qui resta dans l’« Adam’s cabinet » de 1768 à 1781.

De Glasgow à Londres, le Succès final[modifier | modifier le code]

Osterley Park : tapisserie pour la chambre Etrusque

James n’émergea vraiment de l’ombre de son frère Robert qu’à la mort de celui-ci en 1792, dessinant plusieurs buildings notables à Glasgow, incluant l’ancienne Infirmerie (en 1792 ; démolie en 1907), les « Assembly Rooms » (en 1794 ; démolies en 1890) et le « Tron Kirk » (1794).

Toujours en 1794, il dessina aussi : « Portland Place » dans le centre de Londres, atteignant alors toute la plénitude de son style et le sommet de sa gloire. Elle fut cependant de courte durée — puisqu’il mourut en octobre de la même année à son domicile londonien d’ « Albermarle Street » à l’âge de 62 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  • De leur vivant, Robert & James Adam publièrent deux gros volumes de leurs créations ; il s’agit de : “Works in Architecture (Œuvres d’Architectes”, publiés en 1773 et 1778/1779. Un troisième volume fut édité à titre posthume, en 1822).
  • article en anglais sur en.wikipedia : en:James Adam (atchitect)
Façade de Kenwood House et

Sur les autres projets Wikimedia :