Jambage (construction)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le prolongement en typographie, voir jambage.
Jambage de force sculpté.
Jambage de croisée (nº 4).

En architecture et construction jambage peut désigner :

  • un système de renforcement d'une charpente, bois ou métal, visant à soulager les articulations se trouvant à l'aplomb des appuis par une poutre oblique.
  • construction de maçonnerie quelconque élevée aplomb pour soutenir quelque partie d'un bâtiment à rez-de-chaussée[M 1]. Voir aussi pied-droit.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

  • Dosseret: petit bout de mur en équerre sur un autre lequel sert de jambage à une porte ou une croisée ou à porter de fond un arc doubleau[M 2].
  • Jambage de porte, de croisée ou d'arcade: le pilier ou la maçonnerie aux deux côtés d'une porte qui reçoit la retombée d'une ou de deux arcades, ou qui porte la plate-bande ou les linteaux de la porte ou de la croisée[M 3].
  • Jambage de cheminée: le petit mur aux deux côtés de la cheminée qui porte le manteau et que l'on revêt le plus souvent d'un chambranle[M 4].
  • Jambage galbé: Jambage qui est en console[M 5].
  • Tête de mur, Tête de jambage: épaisseur apparente d'un mur à son extrémité qui est revêtue ou non d'une chaîne ou d'une jambe étrière en pierre[M 6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Jambe

Notes et références[modifier | modifier le code]

Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian,‎ 1814 (lire en ligne)

  1. p. 44
  2. p. 27
  3. p. 44
  4. p. 44
  5. p. 44
  6. p. 94