Jake White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jake White

Jake White, né le 19 mars 1963 à Johannesburg (Afrique du Sud), est un entraîneur de rugby à XV. Il entraîne l'équipe d'Afrique du Sud entre 2004 et 2007, menant les Springboks à la victoire en coupe du monde en 2007.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Il a commencé sa carrière d'entraîneur à la Jeppe High School for Boys, devenant rapidement l'entraîneur des écoles de la province. Plus tard il a participé à la préparation des Springboks pour la coupe du monde de rugby 1995. Sa réputation étant alors établie, il fut responsable de l'équipe d'Afrique du Sud des moins de 21 ans. Sous sa conduite, cette dernière remporta la coupe du monde des moins de 21 ans en 2002.

Compte tenu de son expérience et de ses résultats, il fut désigné en 2004 pour entraîner les Springboks. L'équipe d'Afrique du Sud venait d'être éliminée prématurément de la coupe du monde de rugby 2003, le désarroi était tel que Clyde Rathbone avait choisi de défendre les couleurs de l'Australie alors qu’il avait été capitaine de l'équipe d'Afrique du Sud des moins de 21 ans.

Sous la houlette de White, les Springboks ont refait surface en remportant à nouveau le Tri-nations en 2004, une victoire qui leur échappait depuis 1998. Les Springboks ont remonté alors à la 4e place du classement IRB, puis à la 2e en 2005 à la suite de victoires remportées contre les Wallabies et les All Blacks (seule défaite des Blacks en 2005).

Les résultats des Springboks sont moins brillants en 2006, notamment lors du Tri-nations 2006, Jake White ayant des difficulté à constituer un XV compétitif face aux Wallabies et aux All Blacks et devant pallier l'absence pour blessure de plusieurs titulaires.

Mais Jake White croit au potentiel de ce groupe et prépare sereinement la coupe du monde 2007. Pour ses adversaires, c'est de l'arrogance. La coupe du monde est réussie tant sur le plan du jeu que sur les résultats... Les Springboks sont invaincus pendant la compétition, ils possèdent le meilleur réalisateur de l'épreuve, Percy Montgomery, et le meilleur marqueur d'essais, Bryan Habana, qui a été désigné comme le meilleur joueur de rugby à XV de l'année par l'IRB. Après ce succès en coupe du monde 2007, Jake White démissionne et quitte effectivement son poste à la fin de la saison 2007.

Il est approché par la Fédération anglaise pour remplacer Martin Johnson après la Coupe du Monde de 2011, mais il décline l'offre.

À partir de la saison 2012, il entraîne l'équipe de Super 15 de Canberra, les Brumbies. En septembre 2013, il est libéré à sa demande de ses deux ans de contrat restants avec les Brumbies[1],[2].

Bilan à la tête des Springboks[modifier | modifier le code]

Année Sélection Tournoi Poste Classement IRB à la fin de l'année Tournoi Coupe du Monde
2004 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Tri-nations Sélectionneur 4e Vainqueur
2005 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Tri-nations Sélectionneur 2e 2e
2006 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Tri-nations Sélectionneur 4e 3e
2007 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Tri-nations Sélectionneur 1er 3e Champion du Monde

Bilan à la tête des Brumbies[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge Européen
2012 Brumbies Drapeau : Australie Super 15 Manager 2e de la conférence australienne - -
2013 Brumbies Drapeau : Australie Super 15 Manager Défaite en finale - -

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. White sur le départ ?, Le Figaro, 25 septembre 2013.
  2. White démissionne, Le Figaro, 26 septembre 2013.

Lien externe[modifier | modifier le code]