Jaime Montestrela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jaime Montestrela

Description de l'image  Montestrela.jpg.
Nom de naissance Jaime António Montestrela
Autres noms Jaime Caixas
Activités Poète
Naissance 12 juin 1925
Lisbonne, Drapeau du Portugal Portugal
Décès 8 novembre 1975
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Portugais
Français

Jaime Montestrela est un écrivain fictif créé par Hervé Le Tellier, qui se présente comme son traducteur. Il est censé être un poète portugais, né le 12 juin 1925 à Lisbonne, mort à Paris le 8 novembre 1975.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Jaime Montestrela est né en 1925. De mère espagnole et de père portugais, il appartient à cette génération d’écrivains portugais des années de dictature salazariste, qui compte dans ses rangs Augusto Abaleira ou Eugénio de Andrade. Il fait des études de médecine et débute une carrière de psychiatre à l’hôpital Miguel Bombarda de Lisbonne. En 1950, il publie un recueil de poésie engagée, Prisão, sous le nom de Jaime Caixas, du nom de la prison où sont détenus les prisonniers politiques. Exilé au Brésil en 1951, il s’installe à Rio de Janeiro, y est naturalisé et devient l’ami de l’écrivain et critique Jorge de Sena, avant de quitter le pays en 1965, quand les militaires prennent le pouvoir. Il s’installe à Paris, où il meurt en 1975 d’une rupture d’anévrisme.

Écrivain rare, ses textes sont traversés par les questions de l’absence de Dieu, de la déchéance physique. Capable d’humour comme de gravité, de lyrisme comme de scatologie, il fut l’ami des Surréalistes et des membres de l’Oulipo, dont il a été l'invité d'honneur en 1974.

Œuvre fictive[modifier | modifier le code]

Remarques[modifier | modifier le code]

  • Certains Contos aquosos de Jaime Montestrela sont livrés, par fragments, dans le roman d'Hervé Le Tellier Eléctrico W, dont le narrateur tente de les traduire à fin de publication.

Articles connexes[modifier | modifier le code]