Jaguar R5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jaguar R5

Jaguar R5

Mark Webber lors du Grand Prix des États-Unis 2004 à bord de la Jaguar R5.

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Jaguar Racing
Constructeur Jaguar
Année du modèle 2004
Concepteurs Ian Pocock
Robert Taylor
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone moulée en nid d'abeille
Suspension avant Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Koni
Suspension arrière Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Koni
Nom du moteur Ford-Cosworth CR-6 3 litres à aspiration naturelle
Cylindrée 2 998 cm³
900 ch à 19 000 tr/min
Configuration V10 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Longitudinale, semi-automatique séquentielle à commande hydraulique
Nombre de rapports 7 + marche arrière
Système de freinage Disques Carbone Industrie / Étriers AP Racing
Dimensions et Poids Poids : 605 kg
Carburant Castrol
Pneumatiques Michelin
Histoire en compétition
Pilotes 14. Drapeau de l'Australie Mark Webber
15. Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Début Grand Prix automobile d'Australie 2004
Courses Victoires Pole Meilleur tour
18 0 0 0
Championnat constructeur 7e avec 10 points
Championnat pilote Mark Webber : 13e
Christian Klien : 16e

Chronologie des modèles (2004)

La Jaguar R5 est la monoplace engagée par l'écurie Jaguar Racing lors de la saison 2004 du championnat du monde de Formule 1. Elle est pilotée par l'Australien Mark Webber et par l'Autrichien Christian Klien. Le pilote d'essais est le Suédois Björn Wirdheim. La R5 a été présentée le 18 janvier 2004, sur le Circuit de Catalogne en Espagne. C'est la dernière monoplace de l'écurie Jaguar qui sera rachetée par Red Bull le 15 novembre 2004.

Légère évolution de la Jaguar R4, la R5 présente un nouveau package aérodynamique avec notamment des pontons retravaillés où l'on peut voit apparaître des petits appendices. Le principal point faible de la R5 est sa boîte de vitesses et son système hydraulique qui sont à l'origine de la plupart des abandons en course. Malgré cela, la voiture est fiable mais termine rarement dans les points.

L'écurie termine septième du championnat des constructeurs avec dix points, dont sept marqués par Mark Webber.

Red Bull R5[modifier | modifier le code]

Lors de l'intersaison 2004-2005, Red Bull Racing, ayant racheté Jaguar, engage la R5 lors des essais. La Red Bull R5 est pilotée par David Coulthard, qui sera titularisé pour la saison 2005, et le Suisse Neel Jani, qui devient pilote essayeur de l'écurie[1],[2]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Jaguar R5 de Christian Klien en Belgique
Chrisitian Klien marque ses premiers points en Formule 1 au Grand Prix de Belgique
Résultats détaillés de la Jaguar R5 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
2004 Jaguar Racing Ford-Cosworth V10 Michelin AUS MAL BAH SMR ESP MON EUR CAN USA FRA GBR ALL HON BEL ITA CHI JAP BRÉ 10 7e
Mark Webber Abd Abd 8e 13e 12e Abd 7e Abd Abd 9e 8e 6e 10e Abd 9e 10e Abd Abd
Christian Klien 11e 10e 14e 14e Abd Abd 12e 9e Abd 11e 14e 10e 13e 6e 13e Abd 12e 14e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Coulthard au volant de la R5 », sur eurosport.fr,‎ 8 décembre 2004 (consulté le 9 juin 2013)
  2. « Jani dans galaxie Red Bull », sur eurosport.fr,‎ 1er décembre 2004 (consulté le 9 juin 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :