Jaguar R2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jaguar R2

Jaguar R2

Pedro de la Rosa à bord de la Jaguar R2 lors du Grand Prix du Canada 2001

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Jaguar Racing
Constructeur Jaguar
Année du modèle 2001
Concepteurs Stece Nichols
John Russell
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone en nid d'abeille
Suspension avant Poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Suspension arrière Poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Penske
Nom du moteur Ford Cosworth CR-3
Cylindrée 2 998 cm³
805 ch à 17 500 tr/min
Configuration V10 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Jaguar longitudinale semi-automatique séquentielle à commande électrique
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque Carbone Industrie et étriers AP Racing
Dimensions et Poids Voie avant : 1 469 mm
Voie arrière : 1 408 mm
Poids : 600 kg
Carburant Texaco et huile Havoline
Pneumatiques Michelin
Partenaires HSBC
Histoire en compétition
Pilotes 18.. Drapeau du Royaume-Uni Eddie Irvine
19. Drapeau du Brésil Luciano Burti
19. Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Début Le 4 mars 2001 au GP d'Australie 2001
Courses Victoires Pole Meilleur tour
17 0 0 0
Championnat constructeur 8e avec 9 points
Championnat pilote Eddie Irvine : 12e
Pedro de la Rosa : 16e
Luciano Burti : 20e

Chronologie des modèles (2001)

La Jaguar R2 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Jaguar Racing lors de la saison 2001 de Formule 1. Elle est pilotée par l'Anglais Eddie Irvine, le Brésilien Luciano Burti et l'Espagnol Pedro de la Rosa. Le Sud-Africain Tomas Scheckter en est le pilote d'essais.

La saison 2001 est une année de confirmation pour l'écurie anglaise qui a marqué quatre points la saison passée. La R2 est conçue par Steve Nichols, Gary Anderson ayant été licencié à la fin de l'année 2000. La voiture, évolution de la Jaguar R1, est dotée d'une nouvelle boîte de vitesses et d'un package aérodynamique corrigé[1].

L'ancien pilote d'essais de l'écurie, Luciano Burti, a été titularisé mais sa présence au sein de Jaguar est de courte durée : à l'issue du Grand Prix de Saint-Marin, il est limogé et remplacé par Pedro de la Rosa alors qu'il a rallié l'arrivée à trois reprises sur quatre Grands Prix, malgré la domination d'Irvine qui a subi trois abandons. À Monaco, le pilote britannique obtient la sixième place en qualifications et concrétise cette bonne prestation par une troisième place sur la ligne d'arrivée, offrant ainsi à Jaguar son premier podium[2],[3],[4]. Pedro de la Rosa, pour ses trois premières courses pour Jaguar, abandonne en raison de problèmes de fiabilité.

Lors du Grand Prix suivant, disputé au Canada, Pedro de la Rosa prend le point de la sixième place après s'être élancé de la quatorzième position tandis qu'Eddie Irvine s'accroche au premier tour avec le pilote Sauber Nick Heidfeld[5],[6]. Les manches suivantes sont moins fructueuses pour l'écurie britannique, les pilotes ne parvenant pas à se dégager du milieu de grille.

La fin de la saison européenne s'avère difficile pour Jaguar : en effet, Eddie Irvine est victime de quatre abandons successifs dont l'un est la conséquence d'un accrochage avec son coéquipier en début de course du Grand Prix de Belgique, entraînant ainsi l'organisation d'un second départ auquel le pilote britannique ne prend pas part[7]. En Italie, de la Rosa signe sa meilleure performance de la saison en terminant cinquième de la course[8]. Irvine imite son coéquipier dès la manche suivante, disputé aux États-Unis[9].

À la fin de la saison, Jaguar Racing termine à la huitième place du championnat des constructeurs avec neuf points. Eddie Irvine prend la douzième place du championnat des pilotes avec six points tandis que Pedro de la Rosa se classe seizième avec trois points[10]. Le directeur de l'écurie, Bobby Rahal, ayant essayé de recruter Adrian Newey en vain, est remplacé par le champion du monde Niki Lauda.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Jaguar R2 d'Irvine au GP de France 2001
La Jaguar R2 d'Eddie Irvine exposée en marge du Grand Prix de France 2001.
Résultats détaillés de la Jaguar R2 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
2001 Jaguar Racing Ford Cosworth CR-3 V10 Michelin AUS MAL BRÉ SMR ESP AUT MON CAN EUR GBR FRA ALL HON BEL ITA USA JAP 9 8e
Eddie Irvine 11e Abd Abd Abd Abd 7e 3e Abd 7e Abd 9e Abd Abd Abd Abd 5e Abd
Luciano Burti 8e 10e Abd 11e
Pedro de la Rosa Abd Abd Abd 6e 8e 14e 12e Abd 11e Abd 5e 12e Abd

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jaguar R2 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  2. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  3. « Classement du Grand Prix de Monaco 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  4. « Podiums de l'écurie Jaguar », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  5. « Qualifications du Grand Prix du Canada 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  6. « Classement du Grand Prix du Canada 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  7. « Classement du Grand Prix de Belgique 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  8. « Classement du Grand Prix d'Italie 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  9. « Classement du Grand Prix des États-Unis 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)
  10. « Classements du championnat du monde de Formule 1 2001 », sur statsf1.com (consulté le 11 novembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :