Jagang (Corée du Nord)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jagang
Image illustrative de l'article Jagang (Corée du Nord)
Noms
Nom Hangeul 자강도
Nom Hanja 慈江道
Nom McCune Chagang
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Statut Province
Capitale Kanggye
Démographie
Population 1 299 830 hab. (2008)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Superficie 1 661 300 ha = 16 613 km2

Le Jagang (autre orthographe : Chagang) est une province de la Corée du Nord, située au nord-ouest du pays, et longeant le Jilin en Chine sur sa frontière nord. De plus, elle avoisine le Hamgyong du Sud et le Ryanggang à l’est, le Pyongan du Sud au sud et le Pyongan du Nord à l’ouest. Le Jagang a été créé à partir de cette dernière province en 1949. Son chef-lieu est la ville de Kanggye.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation du Jagang au sein de la Corée du Nord

Le Jagang est une province montagneuse située à une altitude moyenne de 750 m. Le Yalou coule le long de sa frontière nord. Le climat est continental avec des hivers longs et froids. En été, les orages sont fréquents.

Relevé météorologique de Junggang
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) -19,5 -14,5 -3,4 7 14 18,8 22,6 21,7 14,3 6,5 -3,3 -15 4,1
Précipitations (mm) 10,4 10,5 23,1 43,3 77,6 114,5 193,5 184,7 77,1 41,7 29,5 18,4 824,3
Source : www.climate-charts.com (1961-1990)[1]


Le centre d’élevage de poules de Hungju

Jusqu’à la guerre de Corée, le Jagang était une des provinces les plus isolées et les moins développées. Les fermiers pratiquaient seulement l’agriculture sur brûlis. La région ne possédait que deux mines primitives, une scierie et une distillerie. Cependant, elle est riche en minerai, en eau et en forêt. La guerre a favorisé son développement, en particulier celui de la ville de Huichon, car sa position isolée à l’écart des champs de bataille a fait d’elle un des lieux choisis pour la relocalisation des industries. Plusieurs centrales hydroélectriques ont été construites comme la centrale de la jeunesse de Kanggye, la centrale d’Unbong, la centrale du Jangjagang. Actuellement, la production industrielle est mille fois supérieure à celle d’avant-guerre.

Au niveau des divisions administratives, le Jagang est constitué de trois villes (si) et de quinze arrondissements (gun). Les chiffres de population donnés sont ceux du recensement de 2008[1].

Villes[modifier | modifier le code]

L’université de télécommunications de Huichon
  • Kanggye (강계시), 251 971 habitants.
    Capitale, arrondissement devenu une ville en décembre 1949. C’est une ville universitaire, industrielle (métallurgie, armement) et minière (cuivre, zinc, charbon). Elle possède une grosse fabrique de meubles. Cette ville renferme trois trésors nationaux : le bureau des magistrats ainsi que les pavillons de Inphung et de Mangmi.
  • Huichon (희천시), 168 180 hab.
    Classé comme ville depuis octobre 1967. Initialement un petit village qui a fortement profité des investissements gouvernementaux (production de machines-outils, de céramique, de soie et d’équipements électroniques). C’est le siège de la principale université de télécommunications (en) du pays.
  • Manpho (만포시), 116 760 hab.
    Devenue une ville en octobre 1967, elle est située au bord du Yalou à la frontière chinoise.

Arrondissements[modifier | modifier le code]

  • Tongsin (동신군), 47 460 hab.
  • Chosan (초산군), 43 614 hab.
  • Usi (우시군), 42 919 hab.
  • Hwaphyong (화평군), 42 183 hab.
  • Sijung (시중군), 41 842 hab.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. DPR Korea 2008 Population Census National Report
  2. Kim Kil Nam, « La métamorphose de l´arrondissement de Janggang », korea-dpr.com, le 6 juin 2008.
  3. Han Chol Ju, « Pak Hyon Suk, championne olympique », korea-dpr.com, le 26 février 2009.