Jacquet (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacquet.
Jeu de jacquet (France, début XXe siècle)

Le Jacquet est un jeu de tables analogue au backgammon et au moultezim turc. Il ne serait apparu que vers 1800, et il est attesté en 1827[1]. Il est le successeur du Trictrac, jeu de l'Ancien régime, qui s'est éteint à la fin du XIXe siècle. Il a perduré jusque dans les années 1960[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

D'après Jaqueline Picoche[3], le nom Jacquet dérive de l'anglais Jockey parce qu'il est mené par un "postillon"; et d'ailleurs au XIXe siècle le jeu est nommé sous deux formes: « jacquet » ou « jockey ». D'autres variantes du trictrac avaient vu le jour au XVIIIe siècle, dont le revertier, dont la position de départ est semblable à celle du jacquet.

Principe[modifier | modifier le code]

Il faut faire effectuer un tour du plateau à tous ses jetons, qui vont devoir attendre d'être dans le dernier quart pour pouvoir sortir. Le mouvement des pièces suit le jet des dés, deux pièces en fonction des points des deux dés, éventuellement une pièce cumulant l'ensemble des points. La particularité du jacquet est l'obligation d'amener en premier une de ses pièces dans le dernier quart du tableau, c'est cette pièce qui est appelée le « postillon »[1]. Ce n'est qu'une fois cette pièce arrivée là que les autres pourront avancer. Le but du jeu étant de faire sortir toutes ses pièces avant l'adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Histoire des jeux de société, Jean-Marie Lhôte, Ed. Flammarion
  2. http://academiedesjeux.jeuxsoc.fr/jacquet.htm
  3. Dictionnaire étymologique, Jacqueline Picoche

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Jacquet : le backgammon, le tric trac, le solitaire, 1979, (ISBN 2851820222)
  • Comment jouer au Backgammon, au Jacquet et au Trictrac, Urbain Faligot, 2001, (ISBN 2732804444)

Voir aussi[modifier | modifier le code]