Jacques de La Presle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jacques de la Presle)
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Guillaume de Sauville de La Presle, né le 5 juillet 1888 à Versailles, décédé le 6 mai 1969 à Paris, est un compositeur et professeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute ses études musicales au conservatoire de Versailles avec Paul Fauchet, à qui il succède en 1910, comme organiste de l’église Notre-Dame de Versailles, poste qu'il tient jusqu’en 1920.

Il poursuit ses études au conservatoire de musique de Paris avec Antoine Taudou (harmonie), Georges Caussade (contrepoint) et Paul Vidal (composition), études interrompues par la Première Guerre mondiale.

Après la guerre, Jacques de la Presle décroche le Second Prix au Concours de Rome de 1920, avec la cantate Don Juan. L’année suivante, il obtient le Grand Prix avec Hermione, et fait un séjour de quatre années à la Villa Médicis de 1922 à 1925.

Il enseigne l’harmonie au conservatoire de Paris de 1937 à 1958. Au nombre de ses élèves illustres : Maurice Jarre, Antoine Duhamel, et le compositeur québécois André Mathieu qui lui dédia sa Berceuse pour piano en mai 1938.

En 1930, il devient directeur artistique de Radio-Paris, puis de la Radiodiffusion nationale jusqu’en 1943, et inspecteur principal de l’enseignement musical de 1945 à 1952.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Diverses formations[modifier | modifier le code]

  • Le Jardin mouillé pour harpe (1913) sur un poème de Henri de Régnier, Le Jardin mouillé
  • Sonate pour violon et piano (1921)
  • Apocalypse de saint Jean, oratorio en 3 tableaux (1925)
  • Pièce de concert pour violoncelle et piano (1932)
  • Thème et Variations pour piano (1944)
  • Petite suite en fa pour basson et piano (1944)
  • Concerto en ré pour piano et orchestre (1950)
  • De nombreuses mélodies pour chant et piano

Orgue[modifier | modifier le code]

  • Prière (1912), in Jos. Joubert, Les Maîtres contemporains de l’orgue, vol. 4 (1914)
  • Alma Mater (1913), in Jos. Joubert, Les Maîtres contemporains de l’orgue, vol. 4 (1914)
  • Andante religioso
  • Offertoire pour le dimanche de Pâques, pour orgue et orchestre à cordes (1921)

Ouvrages pédagogiques[modifier | modifier le code]

  • Soixante Leçons d'harmonie, recueil de leçons données par l’auteur aux concours du Conservatoire, Paris, Leduc, (1945)
  • Dix Leçons de solfège, Paris, L. de Lacour (1947)

Références et liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Familles subsistantes de la noblesse française