Jacques de Piémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques de Piémont (né en janvier 1315 à Pinerolo, dans l'actuelle province de Turin, au Piémont et mort dans la même ville le 14 mai 1367) est seigneur de Piémont de 1334 à 1367. Il est fils de Philippe Ier, prince de Piémont, et de Catherine de la Tour du Pin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il conteste l'autorité de Robert d'Anjou-Naples, prince de Tarente, comme prince d'Achaïe au début des années 1340. Il conteste également l'autorité du comte de Savoie d'Amédée VI de Savoie, le comte Vert, qui le capture à Pinerolo, et lui confisque tous ses biens en Piémont. Ceux-ci lui retournent avec la signature d'un traité, le 2 juillet 1362[1]. Il épouse en premières noces en 1338 Béatrice d'Este († 1339), fille de Rinaldo II d'Este, seigneur de Ferrare et de Modène. De cette union il n'a pas de postérité.

Il se remarie en secondes noces le 9 juin 1339 avec Sibylle des Baux († 1361), fille de Raymond Ier, seigneur des Baux, comte d'Avellino, et d'Etiennette des Baux. Ils ont:

De nouveau veuf, il épouse en troisièmes noces le 16 juillet 1362 Marguerite de Beaujeu (1346 † 1402), fille d'Édouard Ier, seigneur de Beaujeu, et de Marie de Thil. Ils ont:

  • Amédée (1363 † 1402), seigneur de Piémont
  • Louis (1364 † 1418), seigneur de Piémont

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fmg.ac/Projects/MedLands/SAVOY.htm#Jacquesdied1367B