Jacques Wajnsztejn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Wajnsztjen, Lyon, mars 2010.

Jacques Wajnsztejn est enseignant[1] et écrivain, codirecteur (avec Jacques Guigou) de la collection « Temps critiques » (chez l'Harmattan) et de la revue éponyme. Il fut l'un des acteurs du Mouvement du 22 Mars à Lyon[2],[3].

Temps critiques[modifier | modifier le code]

La revue et la collection sont présentées ainsi : « Avec le déclin du rôle historique des classes, la critique de la société capitalisée ne peut plus trouver l'essentiel de ses références dans les pratiques du mouvement prolétarien comme elle l'a fait depuis le début du XIXe siècle jusque dans les années 1970. Aujourd'hui, même si les replis identitaires perdurent, si les intégrismes communautaires se renforcent en réaction à la domination planétaire de l'économie, on assiste aussi au retour d'une critique qui ne se limite pas au cercle étroit des 'théoriciens', ni à une réflexion universitaire entachée de ses implications à l'État. Cette critique exprime concrètement le refus de la tyrannie du capital et des mythes de la société du travail, le refus d'admettre que les individus soient réductibles à une valeur économique ou sociale. »

Réception critique[modifier | modifier le code]

Les thèses de Jacques Wajnsztejn font l'objet d'une analyse critique extensive par Roland Simon dans Fondements critiques d'une théorie de la révolution : Au-delà de l'affirmation du prolétariat[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Individu, révolte et terrorisme, Paris, Nautilus, 1987. Réedition chez l'Harmattan (2010) avec une longue préface de l'auteur.
  • Capitalisme et nouvelles morales de l'intérêt et du goût, Paris, l'Harmattan, 2002, 124 p.
  • Après la révolution du capital, Paris, l'Harmattan, 2007, 272 p.
  • "Mai 68 à Lyon", hors série de la revue Temps critiques, mai 2008.
  • "Vers le Mouvement du 22 mars" in L'intelligence d'une ville, Mai-juin 68 à Lyon, ouvrage collectif, Bibliothèque municipale de Lyon, actes de la rencontre du 26 avril 2008 à la bibliothèque municipale de Lyon, La Part-Dieu.
  • Rapports à la nature, sexe, genre et capitalisme, La Bussière, Acratie, 2014, 160 p. ISBN 978-2-90989-943-5

En collaboration avec Jacques Guigou[modifier | modifier le code]

Anthologie des textes de Temps critiques[modifier | modifier le code]

  • L'individu et la communauté humaine, Paris, l'Harmattan, 1998, 424 p.
  • La valeur sans le travail, Paris, l'Harmattan, 1999, 354 p.
  • Violences et globalisation, Paris, l'Harmattan, 2004, 352 p.
  • La société capitalisée, Paris, l'Harmattan, 2014, 315 p.

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • L'évanescence de la valeur, Une présentation critique du groupe Krisis, Paris, l'Harmattan, 2004, 158 p.
  • Mai 68 et le mai rampant italien, Paris, l'Harmattan, 2008, 370 p.
  • Crise financière et capital fictif, Paris, l'Harmattan, 2009, 86 p.

Autres collaborations[modifier | modifier le code]

  • Roger Dadoun, Philippe Pelletier, Pierre Prungnaud, Jean-Marc Raynaud, Alain Thévenet, Jacques Wajnsztejn, État, politique, anarchie, Atelier de création libertaire, 1993, 91 p. ; 21 cm. ISBN 2-905691-22-0
  • Loïc Debray, Jean-Pierre Duteuil, Philippe Godard, Henri Lefebvre, Catherine Régulier, Anne Sveva, Jacques Wajnsztejn, Paroles Directes. Légitimité, révolte et révolution : autour d'Action directe, Acratie, 1990, Modèle:Np p.
  • M. Postone, J. Wajnsztejn, B. Schulze, A crisis del Estado-Nación : antisemitismo-racismo-xenofobia, Col. Disidencias, Alkkornio, Barcelone, 2001, 157 p. ISBN 84-931625-5-8
  • Jacques Wajnsztejn, Dietrich Hoss et alii, journal intermittent "Journées critiques" (2010) [1]
  • Jacques Wajnsztejn, C. Gzavier, La tentation insurrectionniste, Acratie, 2012, 110 p. , ISBN 978-2-909899-38-1

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Désormais retraité. Jacques Wajnsztejn, Collectifs parents enseignants : bilan d’une année d’action.
  2. Le dit de l'UPV, no 109, juin 2008
  3. Laurent Burlet 40 ans de Mai 68 : Le drapeau rouge flotte sur la fac de lettres, Lyon Capitale, 8 juin 2008.
  4. Roland Simon, Fondements critiques d'une théorie de la révolution : Au-delà de l'affirmation du prolétariat, Théorie du Communisme, vol. 1, Senonevero 2001