Jacques Trémolet de Villers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers.

Jacques Trémolet de Villers est un avocat français au Barreau de Paris, écrivain et journaliste. C'est une figure connue des milieux royalistes et catholiques français. Il fait quelques conférences portant sur l'histoire de France, en particulier pour les jeunes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Henri Trémolet de Villers et ancien secrétaire de la Conférence du stage (promotion 1969-1970), il a lu le 1er juillet 1992 à l'Association des anciens secrétaires une notice remarquée sur Jean-Louis Tixier-Vignancour, dont il fut de 1967 à 1974 le collaborateur. Il fonde son cabinet en 1974 et se distingue vite dans de nombreuses affaires civiles et pénales dont certaines connurent un retentissement médiatique réel comme la succession d'Émilien Amaury, fondateur du groupe de presse « groupe Amaury-Le Parisien ». C'est également lui qui prend en charge l'affaire de la disparition mystérieuse de Philippe de Dieuleveult ; il assure la défense du préfet Jean-Charles Marchiani, le controversé libérateur des otages du Liban, celle de Pierre Bernard, député-maire de Montfermeil, celle de l'adjudant chef Rogel lors de l'affaire Mahé et celle, plus célèbre encore, du milicien Paul Touvier, accusé de crimes contre l'humanité, dont il a aussi prononcé l'oraison funèbre[1].

À la suite de ce dernier procès, il publie les Chroniques d'un procès en idéologie aux Éditions Dominique Martin Morin. Également écrivain, il a publié, notamment, Les Fleurs d'Ulysse (Éditions DMM) où il livre son regard, souvent empreint de poésie, sur quelques lueurs de l'histoire de France. On lui doit aussi une biographie du célèbre avocat du XIXe siècle Pierre-Antoine Berryer intitulée Aux Marches du Palais, de même qu'une petite anthologie de la poésie française : Heureux qui comme Ulysse et 24 autres poèmes que nous devrions savoir par cœur pour les dire à nos enfants. Il a fait paraître des recueils de « lettres » : Lettres d'ailleurs au Prince qui vient (Éditions DMM) et Paroles de Rois (Éditions DMM). Ayant touché à plusieurs genres, il a également publié un recueil de nouvelles : Le rêve de Jules Lebridour – Neuf contes de notre temps (Éditions DMM).

Conférencier dans de nombreuses villes françaises et étrangères, Jacques Trémolet de Villers a assuré à compter des années 1980 la responsabilité de l'ICTUS (Institut Culturel et Technique d’Utilité Sociale), héritier de la «La Cité catholique» fondée par Jean Ousset au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis septembre 2008, il anime toutes les 4 semaines un Libre journal sur Radio Courtoisie.

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Johnathan Hayoun, « Pourquoi Zemmour veut sauver Pétain », Le Huffington Post, 6 octobre 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]