Jacques Secrétin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Secretin.
Jacques Secrétin Table tennis pictogram.svg
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport tennis de table
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (66 ans)
Lieu de naissance Carvin, France
Surnom Maître Jacques
Club AS Messine Paris
US Kremlin-Bicêtre
Levallois SC
Palmarès
Or Arg. Bro.
Championnat d'Europe en simple 1
Championnat de France en simple 17

Jacques Secrétin, né le à Carvin dans le Pas-de-Calais, est un joueur de tennis de table français. Il est l'un des pongistes les plus titrés de France avec Jean-Philippe Gatien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né dans une région minière du nord de la France, Jacques Secrétin est issu d'une famille de champions de tennis de table. Scolarisé au lycée Condorcet de Lens, il pratique également le football et est repéré par Élie Fruchart, entraîneur du Racing Club de Lens durant les années 1960. Secrétin choisit de se consacrer au ping-pong. Gaucher, il commence la compétition à l'âge de huit ans et est appelé pour la première fois en équipe de France à treize ans[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Secrétin est classé no 2 mondial en septembre 1976[2]. Il totalise 495 sélections en équipe de France, qu'il quitte en 1986[3]. Il décroche plusieurs médailles aux championnats du monde de tennis de table. En 1973 et 1975, il est médaillé de bronze en double messieurs avec Jean-Denis Constant. Il réédite sa performance en 1981 avec Patrick Birocheau. En 1977, Secrétin est champion du monde du double mixte avec Claude Bergeret[4]. Aux championnats d'Europe, Secrétin s'impose en simple en 1976, battant le soviétique Anatoly Strokatov en finale. En 1980, il est sacré en double messieurs avec Birocheau. En 1984, il remporte l'épreuve par équipe avec Birocheau et Patrick Renversé, ainsi que le double mixte avec la soviétique Valentina Popova (en)[4]. Secrétin prend part à des Top 12 européens à seize reprises entre 1971 et 1986[4] et remporte 237 médailles à l'étranger : 117 d'or, 43 d'argent, 77 de bronze[3].

Secrétin est champion de France à 61 reprises : 17 fois en simple messieurs entre 1966 et 1988[1], 10 fois en double messieurs entre 1967 et 1989, 11 fois en double mixte entre 1968 et 1980 (dont 6 fois avec Claude Bergeret et 4 fois avec Martine Le Bras), et 23 fois par équipe[1],[4]. Il remporte 23 championnats de Superdivision (actuelle Pro A), dont 14 avec Levallois SC, club où il est licencié depuis 1985. Avec le LSC, il remporte la Coupe d'Europe des clubs champions en 1990, aux côtés de Jean-Philippe Gatien[1].

Jacques Secrétin pratique toujours le tennis de table. Inscrit au club de CP Lys-lez-Lannoy Lille Métropole, il est classé 280e joueur français en 2015[1].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1980, Jacques Secrétin participe à des exhibitions et à des spectacles orchestrés par un autre champion de France de tennis de table, Vincent Purkart. Il présente notamment un spectacle nommé « Music-Ping-Show » avec les pongistes Patrick Renversé et François Farout[1].

Secrétin est chargé du développement, de la promotion et de l'insertion sociale à la fédération française de tennis de table. Il publie en 2007 son autobiographie, Je suis un enfant de la balle, aux éditions Jacob-Duvernet[1].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Médaillé de l'Académie des sports en 1976, Jacques Secrétin a été élu « meilleur pongiste français du siècle ». Il est chevalier de la Légion d’honneur et de l'ordre national du Mérite[1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Des gymnases, des salles de sport et des squares portent son nom[1],[3].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Bruno Lesprit, « Les secrets de table de « Maître Jacques » », Le Monde,‎
  2. [PDF] (en) « History of World Rankings », ITTF
  3. a, b, c et d Ph. Vincent, « Jacques Secrétin », L'Écho du Pas-de-Calais,‎
  4. a, b, c et d (en) « Palmarès », ITTF

Liens externes[modifier | modifier le code]