Jacques Puel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Pr Jacques Puel est un médecin ruthénois, né à Rodez en 1949 et mort à Toulouse en 2008, spécialisé en cardiologie interventionnelle.

Internationalement reconnu pour ses qualités professionnelles[1], il fut le premier médecin à implanter une endoprothèse coronarienne, un « stent », sur un homme, en 1986[2],[3].

En hommage, son nom a été attribué à l'hôpital de Bourran à Rodez, devenant Hôpital Jacques Puel[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Puel, sur le site www.toulouse7.com
  2. J Puel, B Lacapère, M Sabathier, R Schmitt, J P Monassier, B Valeix, P Labrunie, J P Bounhoure, « [Coronary revascularization at the acute phase of myocardial infarction. Short and median-term survival of 359 patients. Multicenter study] », Archives des maladies du cœur et des vaisseaux, vol. 79, no 4,‎ avril 1986, p. 409-417 (ISSN 0003-9683, lien PubMed?)
  3. (en) P W Serruys, B H Strauss, K J Beatt, M E Bertrand, J Puel, A F Rickards, B Meier, J J Goy, P Vogt, L Kappenberger, « Angiographic follow-up after placement of a self-expanding coronary-artery stent », The New England journal of medicine, vol. 324, no 1,‎ 3 janvier 1991, p. 13-17 (ISSN 0028-4793, liens PubMed? et DOI?, lire en ligne)
  4. L'hôpital de Bourran prend le nom du célèbre cardiologue ruthénois, pionnier du stent, la Dépêche

Articles connexes[modifier | modifier le code]