Jacques Nicolas Ernest Germain de Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernest (Jacques Nicolas) Germain dit Germain de Saint-Pierre[1], né le 7 décembre 1814 à Saint-Pierre-le-Moûtier et mort le 28 juin 1882 à Hyères, est un médecin et botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre des Horts en 1924.

Ancien précepteur du Comte de Paris[2], il est l'élève d'Achille Richard, professeur de botanique à la Faculté de médecine de Paris.

Il est l'un des quinze botanistes membres fondateurs de la Société botanique de France (SBF) fondée le 24 mai 1854 qui a pour but de concourir aux progrès de la botanique et des sciences qui s’y rattachent et de faciliter, par tous les moyens dont elle peut disposer, les études et les travaux de ses membres. Il en est le président en 1870 et 1871[3].

Il collabore dans le domaine des hybridations avec le botaniste Charles Naudin[4].

En 1857, il fait construire le château néo-médiéval de Saint-Pierre-des-Horts [5], à Hyères, quartier de Costebelle[6], époque où il transforme son nom en Germain de Saint-Pierre. Il est voisin de la villa Marguerite appartenant au naturaliste lyonnais Gustave Bonnet et du Plantier de Costebelle appartenant au baron de Prailly. Il est également propriétaire, toujours à Hyères, de la Villa Sylvabelle[7], construite en 1892[8] pour le duc Decazes[9] et George Sand explique dans Voyage dans le midi, en 1861, que l'entretien de ces deux vastes propriétés cause une gêne financière au botaniste qui cherche à revendre son château de Saint Pierre des Horts[10]. Cet édifice, aujourd'hui disparu, a laissé la place à un centre de loisirs du BTP.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Guide du botaniste ou Conseil pratique sur l'étude de la botanique - Victor Masson - Paru en 1852.
  • Nouveau Dictionnaire de botanique comprenant la description des familles naturelles, les propriétés médicales et les usages économiques des plants, la morphologie et la biologie des végétaux (étude des organes et étude de la vie) - 1870. Lire en ligne l'ouvrage.
  • Lire en ligne : Flore des environs de Paris, ouvrage écrit en collaboration avec E. Cosson, consulté le 25 juin 2011 et le 15 novembre 2011.
  • Indicateur topographique et médical de Hyères en Provence par le Docteur*** - Hyères, Imprimerie de Cruvès, 1861.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sur l'origine du patronyme d'Ernest Germain, consulté le 13 mars 2011.
  2. Georges Sand, Voyage dans le midi, 1861.
  3. F.Pellegrin, « Un siècle de Société de botanique de France », 1954, in Bull. Soc. bot. de France, suppl. no  101, p. 17-46.
  4. Charles Naudin, Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris, année 1871, volume 6, numéro 6, p. 392-396. Présentation en ligne de l'ouvrage, consulté le 10 mai 2011.
  5. Reproduit dans Odile Jacquemin, Une ville en images Hyères les Palmiers, Mémoire à lire, 1999, p. 36.
  6. « Le village de Saint-Pierre des Horts (des jardins, Hortorum), se compose uniquement de villas éparses, parmi lesquelles on remarque surtout celle de M. Bonnet et le beau château construit, il y a quelques années seulement, par M. le docteur Germain de Saint-Pierre, dans le style féodal du XIIe siècle. Ce château, flanqué de tours rondes et carrées, est entouré de jardins et d'un beau parc de 25 hectares de superficie. Il renferme plus de 50 pièces, dont 30 chambres à coucher, deux grands salons et un oratoire. L'ameublement des appartements est très riche et très varié. Des fenêtres et des terrasses du château, ainsi que de la colline sur laquelle s'étend le parc, on découvre une fort belle vue des environs d'Hyères, de la rade et des Îles. M. le docteur Germain de Saint-Pierre y a formé un cabinet intéressant de micrographie et de physiologie végétale ». Itinéraire général de la France : de Paris à la Méditerranée, Auvergne, par Adolphe Laurent Joanne, 1865, Description du quartier, consulté le 13 mars 2011.
  7. Odile Jacquemin, Une ville en images Hyères les Palmiers, Mémoire à lire, 1999, p. 58 et 59.
  8. La villa Sylvabelle sur le site Patrimoine de France, consulté le 13 mars 2011.
  9. La villa Sylvabelle a été construite pour le duc Decazes en 1892 par Pierre Chapoulart. Elle a appartenu au docteur Germain de Saint-Pierre également propriétaire du château Saint-Pierre-des-Horts qui lui était proche. Dans les années 1930, elle a été transformée en sanatorium pour l'Œuvre Lyonnaise des Tuberculeux, grâce à Félix Bérard, son créateur et premier chirurgien dont le tombeau se trouve dans le parc. En 1937, les locaux sont complétés par l'achat de la pension Montclair située à proximité et sa transformation en pavillon pour hommes et jeunes gens. Un immeuble abritant l'administration est alors construit dans le parc. Le pavillon Montclair a été entièrement reconstruit en 1999. Aujourd'hui, l'hôpital Léon-Bérard abrite 260 lits essentiellement destinés à la rééducation fonctionnelle.
  10. Description par George Sand de La Font des Horts, consulté le 10 mai 2011.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Germ. est l’abréviation botanique officielle de Jacques Nicolas Ernest Germain de Saint-Pierre.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI