Jacques Lennep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Lennep est un des représentants de l’art contemporain en Belgique, promoteur d’un art relationnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Bruxelles en 1941. Connu comme historien de l’art spécialiste de l’alchimie sous le nom de Jacques van Lennep. Fondateur en 1972 du CAP, groupe international au sein duquel il formule les principes d’un art relationnel. Base celui-ci sur la « théorie des trois RE » : la relation structurale ou morphologique, la relation de participation notamment à caractère social, enfin la relation narrative. Cette théorie déterminée par le structuralisme et le concept d’ « œuvre ouverte » développé par Umberto Eco, est expérimentée par l’artiste dans divers domaines: installation, performance, livre d’artiste et vidéo dont il est un des pionniers en Belgique. N’abandonne pas la peinture pour autant. En 1974, il institue un « Musée de l’homme » qui expose des personnes faisant de leurs existences mêmes un espace de création: entre autres un retraité, un supporter, une fermière, un modèle pour photos de charme. Cette démarche semble anticiper l’art relationnel, dont Nicolas Bourriaud se fera le chantre dans les années 1990. L’artiste se fait remarquer par d’autres actions. Il encadre un gardien de musée (1974) ; sème des pensées dans le jardin abandonné de Monet à Giverny (1974) ; invite des villageois à uriner dans la « Fontaine » de Duchamp (1975) ; prend la place une prostituée dans sa vitrine (2003) ; fait un sermon sur l’imitation de Jésus-Christ dans une église (2005)…De 1996 à 2002, il compose des « Devoirs quotidiens », sorte de journal, un « je-livre » de 2195 pages. Auteur d’ouvrages théoriques. Représenté dans les musées et collections publiques belges. Membre de l’Académie royale de Belgique. Le Musée d’art moderne de Liège lui a consacré une rétrospective en 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

Ouvrages généraux[modifier | modifier le code]

  • Wim Van Mulders, L’art en Belgique depuis 1945, Ed. Mercator, Anvers, 1983.
  • Flor Bex, L’art en Belgique depuis 1975, Ed. Mercator, Anvers, 2001.
  • CAP art relationnel. Un aspect de l’art contemporain en Belgique, Ed. Dexia et la Renaissance du livre, Bruxelles, 2002.
  • Dictionnaires : Benezit - Piron - Delarge - SAUR (Index) - Arto - Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours, Ed. La Renaissance du livre, Bruxelles, 1994.
  • J Van Lennep, Alchimie, Paris, 1986.

Études consacrées à l’artiste[modifier | modifier le code]

  • Pierre Restany, Karel Geirlandt (e.a.), Lennep peintre d’histoires, Ed. Isy Brachot, Bruxelles, 1985.
  • Mémoires de licence en histoire de l’art par Stefanie Pecoraro (Université de Liège, 1998), Maud Salembier (Université Libre de Bruxelles, 2003), Laurence Pen (Université de Rennes, 2006).

Publications de l’artiste[modifier | modifier le code]

  • Jacques Lennep, Alchimie du sens. Ouvrage comportant une contribution à la défense de l’esthétique relationnelle, Ed. La Part de l’œil, Bruxelles, 1999.
  • Jacques Lennep, Conversation avec Pierre-Yves Desaive, Ed. Tandem, Gerpinnes, 2004.
  • Jacques van Lennep, Une pierre en tête. Travaux d’alchimie, Ed. Yellow Now, Crisnée, 2007.
  • Les éditions de l'heure, Charleroi, 15 exemplaires numérotés
    • 003/ Jacques Lennep : Journal d'un zouave unijambiste
    • 007/ Jacques Lennep : Le pinceau et le pénis
    • 024/ Jacques Lennep : Le livre anthropoïde
    • 078/ Jacques Lennep : Dieu est une pipe
    • 090/ Jacques Lennep : L'oreille coupée
    • 116/015 Lennep : Couper/Copier/Coller/