Jacques Lebrun (télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Lebrun (1928 - 23 octobre 2003), aussi appelé le professeur Lebrun, était un présentateur de bulletins météo du réseau de télévision TVA à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Il a longtemps animé l'émission La Couleur du temps, où la population québécoise a appris à le connaître et à l'apprécier chèrement. Son accent vocal (il est d'origine française) rendait sa voix unique et difficilement imitable.

Parcours[modifier | modifier le code]

Né en France, Jacques Lebrun émigre au Québec en 1961. Son premier boulot a été gardien de nuit à 1 $ l’heure, 85 heures par semaine. Il n'a pas une formation scientifique formelle mais s'intéresse à l'astronomie et devient membre de la Société d'astronomie de Montréal où cet autodidacte se fait remarquer. En 1963, il est recommandé par la Société à Radio-Canada qui cherche quelqu’un qui viendrait parler de la planète Mars[1]. Sa prestation à l'écran lui vaut une offre du poste de radio CKAC comme chroniqueur météo et scientifique[1].

Jacques Lebrun devient un peu « l'expert maison » de T-M et il commente les missions dans l’espace[1]. En 1969, il commente la mission du premier vol sur la Lune, Apollo 11, aux côtés de Roger Baulu. Il remplace ensuite Raymond Lemay à la Couleur du temps de Télé-Métropole (T-M) où il fait sa chronique quotidienne météorologique durant les années 1970 et 1980[1]. N'étant pas météorologue de formation, il compense toutefois son manque initial de connaissances dans ce domaine en lisant sur le sujet. Il participera même à la populaire émission pour enfant Patofville en 1973, où il tient le rôle de Monsieur Qui, un savant perdu dans le village qui familiarise les enfants à certains phénomènes scientifiques ainsi qu'au système métrique qu'ils auront dorénavant à utiliser.

M. Lebrun est devenu le président de la Société d’astronomie en 1971-1972[2],[3]. Le sobriquet de « prof » Lebrun lui a été attribué par les élèves lorsqu'il les recevait au planétarium où il a travaillé durant 12 ans. Il a aussi travaillé à CFGL, à CJMS et a été conférencier durant de nombreuses années au Planétarium de Montréal. Il est décédé le 23 octobre 2003 des suites d'un cancer, à l'âge de 75 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Agnès Gaudet (Journal de Montréal), « Le soleil se couche sur la vie du prof Lebrun », Canoë Inc.,‎ 24 octobre 2003 (consulté le 25 décembre 2011)
  2. « Le prof Lebrun s'éteint à l'âge de 75 ans », Culture et médias, LCN (consulté le 1er mars 2009)
  3. « Histoire de la SAM », Société d'astronomie de Montréal (consulté le 25 décembre 2011)